FORUM RPG SUR LE THEME DES VAMPIRES - POUR JOUEURS MAJEURS ET AVERTIS
Version #01 :: Ambrelune, la Cité Souterraine


 

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Azazel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asphodelle
L'enfant Vampire
Reine des Damnés
avatar

Messages : 87

Personnage
Race: Vampire
Âge: 19 ans

MessageSujet: Azazel   Mar 4 Déc - 2:19

DAME DES PECHES
A z a z e l

NOM : -
PRENOM : Azazel.
SEXE : Féminin.
AGE : 9 996 ans. Une vingtaine d’années en apparence.
RACE : Démone Supérieure.
RANG : Dame des Péchés.

SIGNE PARTICULIER : La plus singulière des choses dans le physique d’Azazel après ses longs cheveux flamboyants n’est autre que ses yeux. Effectivement, ceux ci, légèrement en amande, sont d’une couleur verte émeraude profonde, agrémentée d’éclats dorés, et ourlés de très longs cils naturels mais hors du commun. Pour ainsi dire, ceux ci sont, à l’instar des prunelles de la démone, de couleur verte et or, et parsemés de plumes irisées comme celles des phénix. Ce regard magnétique ne manque pas d’hypnotiser l’entourage de la Dame.

STYLE VESTIMENTAIRE : Azazel déteste la simplicité et le manque de goût. Pour elle, tout est raffinement et élégance, classe et féminité, rimant, bien entendu, avec sensualité. Ainsi, la démone préfère les tenues aux multiples détails, aux couleurs magnifiques, aux apparats de bijoux et de tissus rares et précieux. Sans être clairvoyant, il est facile de deviner que la couleur que la Dame apprécie par dessus tout est le vert, couleur emblématique de l’espoir, de l’absinthe, et du poison. Même lorsque la démone n’est pas de sortie, sa tenue se doit d’être la représentation même de la beauté vestimentaire. Longs gants de satin, corsets de cuir coloré aux poudres orientales, jupes et robes de mousseline et de soie exquises, ne sont que quelques exemples de la grande garde robe d’Azazel.

METHODE DE COMBAT : Si Azazel semble douce et fragile, il ne faut pas s’y méprendre : la Dame est parfaitement capable de se défendre, et pour ainsi dire, en plus de 9 000 ans d’expérience, elle est devenue une combattante assidue et experte aux maniements des armes blanches. Plus particulièrement des lames, comme les épées longues, les cimeterres à double tranchant, les fleurets, et autres armes classiques mais efficaces. Mais le caractère de la démone fait qu’elle se débrouille également avec les armes exotiques tel que le fouet et les shurikens, discrets, traîtres, mais mortels. Ajoutons, pour finir, qu’Azazel ne se sépare jamais de ses quelques fioles de poison, dont il est si facile de glisser par inadvertance le liquide porteur de mort dans une coupe, ou une assiette…

EQUIPEMENT : Azazel ne transporte jamais rien sur elle, si ce n’est quelques armes discrètes, et ses fioles de poison bien dissimulées dans les plis de ses vêtements. Le reste de ses affaires personnelles reste au palais.

ARME(S) : Azazel possède deux armes d’une valeur inestimable, forgées chacune il y a de cela fort longtemps, lorsque les Enfers se sont crées, et auxquels la Dame tient comme à la prunelle de ses yeux. La première est une épée longue à deux mains, dont la lame à double tranchant, aiguisés comme des rasoirs, est en argent pur, et dont le pommeau d’or blanc est incrusté de rubis et d’éclats d’or. Des runes infernales sont gravées dans la lame, et elles semblent devenir incandescentes lorsqu’elles sont au contact du sang. La deuxième arme de la belle est un fouet, mais pas n’importe quel fouet. Celui ci est appelé un fouet ardent, car il fut tissé brin par brin, ceux ci provenant d’une légendaire bête des abîmes, et chaque morsure infligée par ce fouet fait surgir des braises brûlantes, qui rongent toute matière tel l’acide le plus puissant.

RELATIONS : Azazel reste froide et distante avec la plupart des gens qui constituent son entourage. Etant une des premières enfants d’Eve, sa puissance et son expérience font qu’elle ne s’occupe pas des personnes qu’elle juge inférieures. Autant dire, beaucoup de monde. Néanmoins, elle entretient une relation étroite et tendue avec Belzébuth, et également avec son humain personnel, le jeune Rosario. Si Azazel ne porte pas les humains dans son cœur, elle sait reconnaître et apprécier les belles choses, et Rosario est un jeune homme au visage angélique et séduisant. Aussi, elle fait des efforts pour ne pas l’abîmer.

DESCRIPTION PHYSIQUE : L’on raconte que les femmes aux cheveux roux sont des sorcières, et qu’elles représentent la tentation. Inspirées par le malin, elles poussent les hommes aux vices et aux péchés. Posez vos yeux sur Azazel, et vous saurez d’où vient cette légende peut être plus véridique qu’elle n’en à l’air. Effectivement, la démone, haute d’un mètre soixante-quinze, possède la silhouette fine et gracieuse d’une jeune femme d’une vingtaine d’années, dont la chevelure de feu flamboyante cascade le long de son dos pour terminer sa course vers le haut de ses fesses. Toujours vêtue de façon légère et raffinée, Azazel sait mettre son corps et ses atouts féminins en valeur, dévoilant sans tomber dans la vulgarité ses hanches sculptées, sa taille fine et son ventre plat, sa poitrine pommelée, ses jambes longilignes et galbées. Maîtresse des Péchés, la démone n’a pas à se plaindre de ce que la nature lui a attribué. Mais le plus singulier chez la démone reste son visage sur lequel passe quelques fois de rares émotions.

Comme dessiné dans de la porcelaine, l’on pourrait presque croire à une poupée tellement la Dame est froide et distante, et ne montre que rarement des signes émotifs, mis à part les sentiments qu’on lui connaît si bien : comme l’ironie, la moquerie, la provocation et le sadisme. Ainsi, son visage, de forme ovale, est séduisant et aussi raffiné que sa personne. Les yeux de la démone sont vert et or, ourlés de très longs cils des mêmes couleurs aux plumes irisées, lui conférant un regard magnétique et étrangement dérangeant. Son nez est petit et fin, se retroussant souvent en une moue dubitative et moqueuse, voir même hautaine, tandis que sa bouche est la clé de tous les venins, d’une couleur vermeille sanguine, ses lèvres sont pleines et douces. Pour terminer, son menton, légèrement pointu, renforce cette idée hautaine et supérieure que l’on se fait d’elle, et à raison, et sa peau, aussi lisse et pâle que la porcelaine, est chaude et nacrée.


DESCRIPTION CARACTÈRE : La Dame des Péchés est une femme intelligente et réfléchie, qui prends soin d’analyser les choses avant de faire quoi que ce soit. C’est sans doute pour cela qu’elle occupe une part importante du pouvoir à Esod, épaulant Belzébuth comme une sorte de bras droit. Membre du Comité, elle sait se faire écouter et respecter, imposant naturellement respect et admiration. Pourtant, Azazel se montre froide et distante avec la plupart des gens, laissant croire qu’elle ne ressent pas les émotions ou les sentiments. Cependant, il n’en est rien, c’est simplement que la démone sait parfaitement masquer ce genre de choses, étant une bonne comédienne. Digne et fière, elle ne laissera jamais quelqu’un se mettre en travers de sa route ou bien lui dicter quoi que ce soit, sauf peut être Belzébuth quand il s’agit d’ordres administratifs. Azazel est sûre d’elle et de sa beauté, ce qui lui confère un égocentrisme et un narcissisme qu’elle sait pourtant dissimuler, même si, hautaine et moqueuse, elle n’hésite jamais à rabaisser ceux qu’elle juge inférieurs à sa personne, c’est à dire beaucoup de monde.

Maîtresse du verbe, elle ne manque jamais de répartie et sait faire mal bien plus avec les mots qu’avec les armes, même si elle excelle – et adore – dans l’art de pratiquer la torture. Elle aime les belles choses, ainsi que l’art, c’est peut être pour cela que le choix de son humain personnel s’est posé sur Rosario, jeune homme à la beauté androgyne. Si Azazel ne semble pas avoir de cœur, très peu de personnes peuvent se vanter de l’avoir connue douce, franche et sans faux semblant. Car aux travers des apparences, la démone est un être féminin représentant la passion et la fougue pures. Après tout, elle n’est pas la créatrice des péchés capitaux pour rien, et sous son masque glacé, elle est connue pour être amatrice des plaisirs de la chair, de l’ivresse et des autres vices qu’on prête aux démons en général.


AUTRE(S) : Elle nourrit une passion chérie pour les félins, d’où son attachement non dissimulé auprès de Sabathan, le chat de Belzébuth.

_________________
NICE TO EAT YOU DEAR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Azazel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bienvenue AZAZEL
» Présentation d'Azazel
» BJD numero 1 et 2 : Azazel et Belial
» [Akounine, Boris] Les aventures d'Eraste Fandorine - Tome 1: Azazel
» Isaac ASIMOV: Azazel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Théâtre des Vampires :: Et ainsi naquit le Fléau... :: ● L'opuscule :: Les âmes-
Sauter vers: