FORUM RPG SUR LE THEME DES VAMPIRES - POUR JOUEURS MAJEURS ET AVERTIS
Version #01 :: Ambrelune, la Cité Souterraine


 

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tentative de reprendre son envol. [Eldar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Perlaë

avatar

Messages : 54

Personnage
Race:
Âge:

MessageSujet: Tentative de reprendre son envol. [Eldar]   Mer 5 Mar - 18:50

Il devait être aux alentours de deux heures du matin. La ville, bien que constamment plongée dans le noir, était en ce moment même en proie à la pénombre la plus intense de la journée, ou plutôt de la soirée. Les rues étaient désertes, car les rares démons s’aventurant encore dehors à cette heure tardive s’entassaient dans les bars dont les enseignes lumineuses clignotaient vivement, à la recherche d’une quelconque clientèle ou se hâtaient de rentrer chez eux. Seuls quelques individus, tels que des mendiants ou des prostituées, rôdaient encore dans les ruelles, tentant vainement de gagner encore quelques pièces afin de remplir leurs poches vides et trouées.
Oh, attendez. J’ai du faire erreur, car la ville n’est en fait pas si déserte que ça. Regardez là, oui, par là, dans cette petite ruelle sombre donnant directement sur la somptueuse avenue menant au palais. Avez-vous remarqué cette furtive silhouette, dissimulée sous une cape sombre, longeant rapidement et silencieusement les murs de pierre grise ? J’espère pour elle que non, car si vous l’avez vue… je doute fort du succès de sa tentative d’évasion.

Car oui, il fuyait, notre joli petit oiseau, il fuyait, tentant désespérément de reprendre son envol ! Son doux visage dissimulé derrière l’ample capuchon de toile grossière qui surmontait sa longue cape, plongeant ses traits délicats dans une pénombre sûrement salvatrice si elle en était venue à croiser la route de quelconque démon, Perlaë se retourna soudainement vers le château démoniaque pour y jeter un regard à la fois hostile et chargé d’amertume. Car si elle laissait derrière elle un monde peuplé de démons, succubes et autres créatures diaboliques, un monde de vices et de damnés, elle abandonnait aussi un jeune homme. Jeune homme dont elle avait fait la connaissance il y avait seulement quelques heures, mais dont elle avait énormément apprécié la compagnie, qui lui semblait d’une douceur et d’une plaisance sans égales à côté de celle de son maître ou des autres nobles du palais. Et, curieusement, elle avait le cœur lourd à l’idée de l’abandonner. Oh, non pas qu’elle en était amoureuse, au contraire ! Si il y avait bien une chose que la belle s’était jurée, c’était de ne jamais succomber aux charmes d’un homme. Jamais. Mais à présent, elle se rendait brusquement compte de l’élan de sympathie qu’elle ressentait à l’égard de Rosario. Si leur rencontre avait été brève, cette dernière avait pourtant marqué le cœur de la jeune femme. Qui à présent ressentait un étrange sentiment de mal à l’aise et de culpabilité.
Peut-être n’aurait-elle pas du partir, finalement… ?
Non ! Elle était libre, libre, comme le vent ! Et jamais personne ne pourrait la retenir contre son gré, pas même un démon ! Le jeune esclave avait fait un choix, qui s’était révélé différent du sien. C’était à lui de choisir sa destiné, et à elle de choisir la sienne. Alors à quoi bon culpabiliser d’avoir « abandonné » un inconnu ? Elle ne lui devait rien.
Rien du tout.

Pourtant, ce fut avec le cœur lourd et gros que Perlaë poursuivit sa route, resserrant les pans de sa cape couleur de nuit autour de ses épaules. Rasant les murs, elle se fondait dans l’obscurité, silhouette pratiquement imperceptible aux yeux des autres. Du moins à ceux d’un être humain. Et la jeune femme en fit la cruelle expérience lorsqu’elle sentit une main puissante se plaquer brusquement sur sa bouche, étouffant le hurlement qui venait de s’échapper de ses lèvres quand son agresseur lui avait saisit son bras droit. Le cœur battant à tout rompre, la respiration haletante, elle tenta vivement de se soustraire à l’emprise de l’étranger, complètement paniquée, avant de se raviser en sentant la lame glacée d’un quelconque poignard ou couteau contre sa gorge. Déglutissant péniblement, la belle esclave aux boucles brunes essaya de se calmer, et surtout d’apaiser les battements de son cœur affolé, tandis que l’homme se penchait lentement à son oreiller pour y murmurer quelques mots qui ne firent qu’augmenter sa peur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/perlae-t76.htm
Eldar

avatar

Messages : 80

Personnage
Race:
Âge:

MessageSujet: Re: Tentative de reprendre son envol. [Eldar]   Dim 9 Mar - 2:05

Le vieux capitaine était lancé sur la trace d’un trouble fête, du moins, il y avait une rumeur comme quoi, un démon s’amusait à brutaliser des humains, cependant, il c’était attaquer il y a peu à quelques esclaves du château, et personne ne peut s’octroyer le droit d’interférer dans le budget du palais quand il n’y est pas résident !
Certes ce genre de chose n’était pas un problème aux yeux du grand seigneur, mais qui sait si le fameux agresseur s’en tiendrait aux humains ? Après tout qui vole un œuf vole un bœuf ! Alors « Qui tue un humain est un coquin ».
Le vieux loup de mer se baladait paisiblement dans les ruelles sombres de la ville, s’avançant d’un air anodin. Son œil aux reflets d’émeraude ,en cette lumière de faible clarté, voguait le long des murs, cherchant l’adresse qui l’intéressait.

«Ah enfin !»

Eldar s’avança vers une bâtisse délabrée, le quartier était déjà miteux, mais cette maison encore plus ! Il entra en poussant la porte du pieds, de crainte de contaminer une main en touchant la poignée de la porte d’entrée. A l’intérieur, il y avait tout ce qu’il devait y avoir, c’est à dire tout le vide ! Mais qu’est-ce que le vide après tout ? Le parquet et les rares meubles en piteux états étaient couverts de poussière, l’escalier menant à l’étage donnait à présent sur la cave et l’arrière de la maison était l’étage du dessus.
Pourtant c’était dans ce brique à braque qu’il devait trouver l’indice de l’agresseur d’esclaves et si 2 yeux valent souvent mieux qu’un, dans le cas d’Eldar, un œil vaut mieux que 36 chandelles ! Avançant précautionneusement sur le plancher de bois qui grinçait sous son poids, le partisan rejoint l’arrière de la battisse qui autre fois comportait un plafond, un étage et un grenier, aujourd’hui il y avait ces 3 choses au même endroit. Le capitaine s’avança plus tranquillement sur les gravats.

«Matelot, on ne choisit pas une demeure en pagaille pour cacher quelque chose ,c‘est la meilleur façon de découvrir ce que l’on veut cacher !»

Dit il à haute voix, un vieux souvenir de pirate sans doute. Le capitaine se pencha et ramassa une bourse contenant 3 misérables pièces. Misérable ? pas vraiment, cette bourse appartenait à un des esclaves, enfin appartenait, son maître lui avait donner pour qu’il aille faire les courses.

«Larguer la grand voile et souquez ferme nous avons un cap !»

Déclarât il à un équipage imaginaire, le rhum avait il eu finalement raison de la raison du capitaine ou bien la raison du raisonnement de la perte de la raison à cause de l’alcool n’est qu’enfaîte un raisonnement erroné et qu’il s’agisse encore d’une frivolité du Capitaine ?
Quoi qu’il en soit, Eldar avait trouvé ce qui l’intéressait et il pût quitter cette maison qui menaçait à tout instant de s’écrouler.

La nuit était maintenant tombée, mais l’activité de la ville ne l’était pas pour autant. Même si cela ne valait pas les ports en tout genre aux quels était habitué Eldar, il fallait avouer que la ville ce défendait bien, du moins dans certains quartier on pouvait croiser des gens à toutes heures et en particulier des créatures aux formes des plus agréables pour l’œil d’un démon en mal d’affection ou de sensations fortes ! La dessus, le pirate reconnaissait qu’il n’y avait qu’ici qu’on pouvait trouver les dames de compagnies les plus douées ; les succubes savaient y faire, d’ailleurs, il se tournait toujours vers ses dames quand il revenait de longs pillages en mer.
Mais à côté de ces rues aux milles et une saveurs et plaisirs, il y a tout un panel de petite ruelles sombres et peu fréquentée, souvent mal éclairée d’ailleurs. Pourtant c’était dans ce genre d’endroit que marchait le dernier résidant du Styx. C’était dans ce genre de ruelle que les esclaves avaient été attaqué, logiquement ce genre de chose tout le monde s’en fichait, mais l’inquiétant était que peut être, l’homme cherchait en réalité à tiré des informations des esclaves qui a put brutaliser ! Et on ne rit pas avec ce genre de chose car cela revient à de l’espionnage contre le palais !

C’est ainsi que chemin faisant, le capitaine surprit un jeune couple très attaché l’un à l’autre par les liens du poignard. Eldar s’avança calmement vers les 2 tourtereaux, les talons de ses bottes ne claquaient étrangement pas contre le pavé froid de la rue.

«Ce n’est pas très galant»

Dit il simplement avant d’égorger l’homme qui menaçait la jeune femme. C’était la seule raison qui avait motivé Eldar d’intervenir. C’était un pirate certes, mais un romantique tout de même qui adore saisire une occasion pour jouer les charmeurs au près des dames. Le démon remarqua alors qu’il s’agissait de Perlaë, une jeune esclave fraîchement débarquée. Il le savait uniquement parce qu’il avait hésiter à la prendre sur son bateau, mais malheureusement un membre du comité lui avait passé sous le nez, chose bien rare et comble du comble, quelque jours après, le capitaine avait apprit que son maître l’avait laisser fuir !

Perlaë lui rappelait étrangement sa vie en haute, il ne savait pas trop pourquoi, peut être était-ce son maquillage qui lui rappelait des très belles demoiselles qu’il avait connus, à moins qu’il ne s’agisse simplement d’une envie purement physique de renouer avec la chaire humaine. Bien que n’ayant pas l’expérience d’une succube ou d’une démone, les humaines avaient certaines qualités bien à elles.

Quoi qu’il en soit, le capitaine adressa un sourire charmeur à la jeune humaine, son unique œil s’était ancré dans l’iris de la jeune femme « libre ».

«Capitaine Eldar pour vous servir charmante demoiselle en détresse»

Déclarait il d’une voix chaude et sensuelle tout en esquissant une légère révérence, don juan incorrigible, on ne se refait après toutes ces années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/eldar-t38.htm
Perlaë

avatar

Messages : 54

Personnage
Race:
Âge:

MessageSujet: Re: Tentative de reprendre son envol. [Eldar]   Dim 20 Avr - 13:58

[Je suis vraiment vraiment désolée pour le retard. D'autant plus que ma réponse est horriblement mauvaise. J'espère que cela t'ira quand même, je compte bien me rattraper par la suite.]

Complètement morte de peur, la jeune femme tremblait de tous ses membres. Incapable de faire un geste, elle n’osait même pas respirer, de peur de sentir la lame qui se trouvait sur sa gorge s’enfoncer dans sa peau. Des larmes commencèrent à briller dans ses beaux yeux d’océan, larmes qui ruisselèrent lentement sur ses joues pâles. Elle avait peur, elle était terrifiée même. Puis, soudainement, alors que l’homme venait de raffermir la poigne de ses mains sur ses poignets délicats, elle le sentit relâcher prise presque aussitôt, tandis qu’il s’affaissait sur elle.

- Ce n’est pas très galant.

Pardon ? Etait-ce lui qui venait de parler ? Interloquée, l’esclave aux boucles brunes se retourna, complètement déstabilisée par la situation. Et poussa un hurlement d’horreur et de terreur en constatant que son agresseur gisait à présent sur les pavés grisâtres, les souillant peu à peu de son sang écarlate. On l’avait tout simplement égorgé.
Le cœur au bord des lèvres, Perlaë recula, une main plaquée sur sa bouche, à deux doigts de défaillir. Puis elle releva lentement la tête. Devant elle, à seulement quelques pas du cadavre, se tenait un homme. Grand, vêtu d’une longue cape noire et portant des bottes de cuir à talons, il la dévisageait de ses grands… de son grand œil, dont elle ne pouvait deviner la couleur. Peut-être était-ce à cause de son bandeau noir qui lui barrait le visage, cachant l’œil qui lui manquait, ou peut-être était-ce à cause de son allure pour le moins… particulière, elle n’aurait su le dire. En tout cas, la belle esclave était persuadée d’avoir ce que l’on appelait communément un pirate en face d’elle.

- Vous… Vous l’avez tué… Murmura-t-elle, encore sous le choc.

Inspirant profondément, elle ferma les yeux, tentant de se ressaisir. Il l’avait tué, d’accord. Mais en faisant cela… Il lui avait sauvé la vie, non ? Qui sait comment son escapade se serait terminée si il n’était pas intervenu. Sûrement l’aurait-on retrouvée égorgée, violentée peut-être même, gisant dans une ruelle. Ce serait Zarahod qui s’en serait mordu les doigts ! Perdre d’une façon aussi… stupide « son » esclave personnelle… Pendant un dixième de seconde, une lueur amusée brilla dans les prunelles bleutées de la jeune femme, qui reprit très vite contenance. La moindre des choses n’était-elle pas de remercier son sauveur ? Sauveur dont elle ignorait d’ailleurs le nom…
Déglutissant nerveusement, elle releva la tête, jetant un regard interrogatif à l’inconnu :

- Qui êtes-vous ?

Se fendant aussitôt d’une légère révérence, il lui répondit d’un ton charmeur, qui lui déplût fortement d’ailleurs, se présentant en tant que « Capitaine Eldar ».
Ainsi donc, il était bien pirate. Ou tout au moins passait-il une bonne partie de sa vie en mer, puisqu’il était capitaine. Ne sachant si elle devait se réjouir de son instinct ou non. Prudente, elle préféra jouer la carte de la politesse et de la douceur, tout en reculant imperceptiblement. Qui savait ce que cet homme lui voulait… ?

- Et bien Capitaine… On dirait bien que vous venez de me sauver la vie. Répondit Perlaë, qui esquissa un sourire forcé. Comment pourrais-je vous prouver ma reconnaissance ?

Au fond d’elle-même, elle espérait qu’il lui déclarerait que ce n’était rien, que c’était tout à fait naturel. Mais quelque chose lui disait qu’il n’en serait rien. Après tout… Il était bien pirate, non ? Et vu toutes les choses que la belle avait entendues jadis à propos de ces personnages qui lui apparaissaient presque comme mythiques, si il ne lui avait pas encore sauté dessus pour l’emmener à bord de son navire, c’était tout simplement miraculeux. En tout cas, elle priait pour qu’il la laisse repartir bientôt, et qu’il ne parle de cet incident à personne. Ce serait trop facile de la rattraper alors.
Et surtout, surtout… Qu’il ne l’empêche pas de fuir…

Attendant la réponse de son « héros », Perlaë se passa nerveusement la main dans les cheveux, et sursauta en sentant quelque chose de poisseux sous ses doigts, qu’elle porta aussitôt à son visage, le cœur battant.
Et émotion, fatigue, peur, ou tout simplement contrecoup de ce qui venait de lui arriver, elle perdit presque aussitôt connaissance.
Ils étaient couverts de sang.
Celui de l’homme que le Capitaine venait de tuer sous ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/perlae-t76.htm
Eldar

avatar

Messages : 80

Personnage
Race:
Âge:

MessageSujet: Re: Tentative de reprendre son envol. [Eldar]   Jeu 1 Mai - 16:46

La pauvre enfant était terrifiée, alors qu’elle venait d’éviter la mort, elle restait là tremblante comme une feuille osant à peine chercher à comprendre pourquoi son agresseur avait lâcher prise. Cette jeune humaine était bien une perle rare, aussi douce et fragile qu’une fleur, aussi innocente qu’une pucelle tenue à l’écart de tout ce qui donne à sa vie ses joies et ses plaisirs.

Elle se tourna enfin, regardant le cadavre à ses pieds avec une expression d’horreur, pourtant elle semblait tout autant effrayée devant son sauveur. Pourtant ce dernier était loin d’avoir un aspect monstrueux, bien au contraire, on lui donnerait le bon dieu sans confessions ! Pourtant Perlaë était paniquée ou du tout moins très secouée, il est vrai que d’échapper à la mort pour tomber dans les bras du capitaine du Styx avait de quoi en bouleverser plus d’une !

Il lui fallut un petit moment pour récupérer son calme et enfin s’intéresser à son sauveur. Galant, il lui fit une petite révérence pour se présenter. Cependant malgré la bienveillance du pirate, elle n’était pas rassurer, reculant imperceptiblement. Cela le fit sourire. Elle tentait de ne pas lui manquer de respect, mais si elle en avait été capable, Eldar aurait parié que l’humaine se serait sauvée comme des boucaniers devant les baïonnettes. Mais même si il ne comprenait pas cette réaction de la jeune esclave, il fit semblant de ne pas en être affecté.

Reconnaissance ? Voilà une belle idée ! Accueillit par un sourire charmeur de la part du Capitaine. Que pouvait il demander ? De l’or ? Si tenter qu’une toute jeune esclave puisse avoir de l’or sur elle, surtout vu son maître, mais d’ailleurs si elle était là, c’était qu’elle avait échappé à son maître, où qu’il l’avait renvoyé.
Quoi qu’il en soit elle avait retrouvé sa « liberté ». Ce qui expliquait sa manière indéfectible e vouloir s’éloigner de son sauveur, la peur d’être de nouveau enchaîner. Une noble envie qu’admirait toujours le pirate, cette même soif de liberté l’animait tout comme Perlaë, mais la liberté est une chose qu’il faut savoir défendre.
Mais nous nous égarons, Eldar pouvait toujours demander une contribution en nature, comme cela se faisait de bon ton dans les ports. Ou bien il pouvait la prendre comme esclave, mais cela était bien entendu impensable, un pirate ne fait pas d’esclave, cela serait une aberration, eux qui rêvent de liberté asservir les autres ! Cependant il pouvait toujours commencer à repeupler son navire avec une si charmante humaine.
Mais avant toute chose, il allait lui offrir un verre et peut être le restaurant avec! Il faut savoir se montrer bon prince, surtout quand on est un pirate.

«Eh bien avant toute chose chère demoiselle, si nous fêtions votre sauvetage par un verre ? Je connais un bar très bien réputé, et peut être que si vous avez faim, je puis vous conduire jusqu’à un restaurant réputé, on y mange des plats succulents !»

Répondit enfin le vieux loup de mer en s’approchant un peu de Perlaë. Mais la jeune femme n’était pas encore au bout de ses émotions. Passant la main derrière sa ravissante tête, elle découvrit le sang qui avait giclé sur ses cheveux, quand le tranchant de la dague d’Eldar avait sectionné la carotide du démon, répandant son sang sur le pavé et un peu sur elle, Perlaë s’évanouit. Mais encore une fois, le Capitaine intervenait au bon moment et la rattrapa dans ses bras avant qu’elle ne touche lourdement le sol.

«Pauvre petite chose fragile, ce monde est bien trop noir pour toi»

Déclara d’une voix douceâtre le démon. Quelques mèches de cheveux couvraient le visage fin et angélique de l’humaine. Lui donnant un petit air innocent et rebelle à la fois. Le brigand se retrouvait avec un petit trésor fraîchement découvert et à peine effeuillée.

«Bien nous ne pouvons laisser cette jeune enfant dans ces rues peu sûr, préparer un bain et sortez quelques affaires oubliées par mes anciennes conquêtes»

Ordonna le Capitaine à son équipage imaginaire. Il n’était pas fou, non loin de là, mais les vieilles habitudes on la dent dure et puis cela lui donnait un air original.

=> Le Styx( si tu es d’accord^^)
(déoslé c'est court, mais il n'y avait pas bcp de matière)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/eldar-t38.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tentative de reprendre son envol. [Eldar]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tentative de reprendre son envol. [Eldar]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Forum : Piste d'Envol ou simple Quête
» Nightwing eldar : bouze volante
» Peut-on reprendre la danse classique ????
» [INFO] Quels site pour reprendre mon téléphone ?
» Eldar Yme-loc 3000 pts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Théâtre des Vampires :: ♣ Quartier Nord ♣ :: Les ruelles-
Sauter vers: