FORUM RPG SUR LE THEME DES VAMPIRES - POUR JOUEURS MAJEURS ET AVERTIS
Version #01 :: Ambrelune, la Cité Souterraine


 

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nèr Yuu (Incube)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nèr Yuu (Incube)   Sam 26 Jan - 16:28

NOM : Yuu
PRENOM : Nèr
SEXE : Masculin
AGE : Plus de 500 ans sûrement, en âge humain il ne dépasse pas les 17 ans.
RACE : Incube
RANG : Prostitué de luxe

SIGNE PARTICULIER : A des yeux améthystes assez troublant qui nous force à s'interroger sur l'identité de son père.
STYLE VESTIMENTAIRE : Nèr porte généralement des chemises avec des jeans noires et s'il n'est pas pieds nus, à des souliers d'hommes en cuir noir. Le tout est chic et sobre, à la réputation de son établissement où il exerce son "art".
METHODE DE COMBAT : Aucune
EQUIPEMENT : Un simple livre de contes.
ARME(S) : Un poignard ciselée, juste au cas où...

RELATIONS : Nèr n'a pas un avis négatif ou positif sur les gens qui l'entourent. Il n'a pas conscience de ce qui se passe hors de l'endroit où il travaille. Pour lui, chaque personne qui rentre dans sa chambre est un client et non pas un ennemi ou un ami. Du temps qu'il a payé sa nuit... ou même sa journée, Nèr n'est pas là pour le questionner sur sa vie de dehors, bien au contraire, puisque le client est généralement pour oublier cette vie qu'il aime ou qui le déçoit, cherchant un simple plaisir sexuel. Les discussions qui ont lieu après l'acte rentrent pas une oreille et ressortent pas l'autre donc même si quelqu'un venait lui murmurer après l'orgasme qu'un complot très minutieusement programmé en vue de détrôner Belzébuth aurait lieu dans deux jours, il se contenterait de l'écouter distraitement et de l'oublier dès son départ.

DESCRIPTION PHYSIQUE : Nèr possède la sensualité et le charme de tout incube digne de cette race. Ses cheveux sans cesse en bataille comme s'il venait tout juste de faire l'amour sont d'un noir d'encre qu'il tient de sa mère ce qui contraste fortement avec sa peau fine et pâle, aussi douce que celle d'un bébé. Il a des yeux améthyste qu'il doit tenir de son père mais sa teinte est tellement rare qu'il serait facile de découvrir celui qui, il y a 500 ans, a engrossé la mère de Nèr, une Incube très populaire chez les hommes ainsi que chez les femmes. Il est assez grand, 1 mètre 75, mais n'est pas très musclé, ce qui fait que son corps mince est tout en longueur, gracieux mais aussi osseux (Les os de sa hanche ainsi que ses côtes ressortent très facilement sous la peau qui semble aussi fine que du papier à cigarette). Il n'a aucune marque distinctive sur le corps, pas de tatouage, de grain de beautés ou bien de marques de naissance. Son visage est si fin qu'on pourrait presque le comparer à celui d'une jeune fille d'une autre époque, celles qui évitaient à tout prix de s'exposer au soleil pour éviter les taches de rousseur et la peau bronzée comme celle de ces sauvages. Il a des mains grandes et fines, aux ongles propres qui savent caresser et amener l'émoi puis l'extase chez son client. Tout dans son allure respire la sensualité discrète et même les yeux de certains humains qu'il croise par hasard quand il sort dans les rues (bien que cela soit rare) ne peuvent s'empêcher de détailler sa silhouette longiligne avec avidité. Il est toujours habillé avec un chic discret qui sieds aux hommes sages et au caractère prononcé. Il porte quelques fois autour du coup une cravate ne lacet pour le simple plaisir de la dénouer devant vos yeux rivés sur la gorge gracile qui pourrait donner envie à un vampire d'y planter les crocs tellement ses veines sont visibles. Son bassin étroit de garçon et le creux velouté de son nombril sont les deux choses sur lesquels on ne peut détacher le regard quand il est nu, après avoir examiné son visage aux oreilles légèrement pointues. Tant de descriptions pourraient être résumées en une seule et unique phrase: Nèr Yuu est beau.

DESCRIPTION CARACTÈRE : La mentalité de Nèr ne semble apparemment pas complexe.... enfin, c'est pour cela que je précise apparemment. De son enfance passée à se prostituer subsiste seulement une certaine innocence qu'il s'est efforcé de conserver car il sait que cela attire les clients qui aiment croire qu'ils déflorent un jeune enfant fragile. Son âme n'est pas aussi innocente qu'on pourrait le croire quand ses yeux améthyste se posent sur vous, quelques interrogations muettes scintillant au fond de ses prunelles. Tout d'abord, sachez qu'il aime l'argent. Sa mère lui a apprit l'importance de l'argent dans la vie et c'est l'un des rares préceptes qu'il a sût retenir d'elle. Ainsi, il est obéissant, souriant et aimable avec les clients dans le seul but d'en tirer profit discrètement via une somme plus conséquente ou bien même, un pourboire qu'il dissimule dans un petit coffret en bois stylisé sur sa commode. Il est très intelligent, plus qu'on ne le pense (le client ne demande pas à ce que sa prostitué puisse lui réciter l'encyclopédie entre deux orgasmes), mais il s'efforce d'oublier la moindre parcelle d'information sur l'extérieur glanée sur l'oreiller. Tout ce qui concerne la politique ne l'intéresse absolument pas... Il est plutôt curieux en ce qui concerne la psychologie des gens, notamment leurs réactions. Ses yeux sont certes emplis d'innocence mais cache derrière ce masque une avidité et une soif d'apprendre digne des plus grands érudits. Il ne trouve pas que sa condition soit si déplorable que ça vu qu'il n'a rien connu d'autres et pense que chaque destinée à son lot de bonheurs et malheurs. Il attend donc sans aucune impatience, son quota de bonheur, installé tranquillement en tailleur sur le lit. Et pour lui, le bonheur ne se résume pas à trouver l'amour (Il n'y croit pas trop) ni à ce qu'on le sorte de cette situation d'asservissement propre aux esclaves (sexuels ou non) mais plus à trouver une personne juste faite pour lui. Cela peut-être un père adoptif, comme un meilleur ami, ne vous méprenez pas.

AUTRE(S) :

Histoire




4 bougies brûlaient dans leur bougeoir dans une pièce si sombre qu’on ne distinguait rien.

[Un petit garçon assis dans une pièce sombre, lit un livre de conte tout en écoutant d’une oreille distraite les deux adultes qui discutent dans la pièce d’à côté. L’un de ces deux adultes est sa mère, Minerva, qui est entrain de marchander le prix du corps de son fils avec un Démon inférieur. Il semble avoir 5 ans et ne s’inquiète pas. Il a l’habitude maintenant…]

Le silence régnait mais si l’on tendait l’oreille vers le bougeoir, où pouvait entendre de doux murmures…. Les bougies discutaient entre elles et leurs voix semblaient plaintives.

[Un petit garçon est assis dans une pièce sombre, il lit un livre de conte. Dans la pièce d’à côté, les murmures de trois adultes lui parviennent. L’un de ses adultes est sa mère, qui a les mêmes cheveux noirs que lui-même s’ils n’ont pas les mêmes yeux. Elle marchande le prix du corps de son petit garçon avec deux Démons Supérieurs. L’un veut coucher avec l’enfant, l’autre les regardait faire avant qu’ils n’échangent. Le petit garçon s’appelle Nèr Yuu, il semble avoir 10 ans et ne s’inquiète pas. Il a l’habitude maintenant…]

La première disait à ses sœurs:

- Mon nom est Paix, je brille d’une lumière très claire, mais les hommes ne font que la guerre et ont oublié mon existence…

Et dans un soupir tremblant, elle s’éteignit.

[Un jeune garçon est assis dans une pièce sombre à lire un livre de conte. Il entends dans la pièce d’à côté un choc sourd et relève la tête. Mais sa mère lui a interdit de sortir de la pièce car il doit attendre son prochain client. Mais le client avec lequel elle discutait n’entre pas et il attendra deux heures avant qu’une démone, la patronne de sa mère, ne vienne ouvrir sa chambre, lui annonçant que cette dernière s’est fait tué. Il a un simple haussement d’épaule et prends son livre de conte. Il doit approcher les 12 ans d’un jeune humain et ne sait pas où aller…]

La deuxième murmura à son tour, la voix si triste qu’elle fit vaciller sa flamme:

- Mon nom est Foi mais je ne sers plus à rien. Car ils ne le voient pas, les hommes ont finit par abandonner Dieu… Ma flamme n’attire aucuns regards…

Et sur ce dernier mot emplit de tristesse et de regret, la bougie vacilla et s’éteignit.

[Un jeune adolescent est sur le trottoir, un sac en bandoulière sur l’épaule et attends patiemment. Un homme s’approche de l’autre côté de la rue sombre et vient vers lui, lui demandant le prix et lui tendant une liasse de billet discrètement. Les humains ne sont pas si différents des Démons, pense-t-il en l’emmenant à l’hôtel où ils couchent ensemble. Pas si différent peut-être mais moins propre car il doit les attendre dans la rue les clients. Il semble avoir 14 ans à peine et espère un jour retourner en Enfer…]

La troisième murmura alors, la voix frêle chargée de sanglots:

- Mon nom est Amour mais personne n’y croit plus. Les hommes sont égoïste et se regardent au lieu de couver du regard la personne qui leur est chère... J’ai perdu mon sens et la raison de mon existence…

Et dans un dernier sanglot, comme une goutte de pluie tombant du ciel, sa flamme s’éteignit brusquement.

[Un adolescent se tient dans un bureau, nu, tandis que deux femmes, des démons, des incubes, le tâtent et le palpent, ayant quelques murmures appréciateur. Son regard ne dévie pas du gérant du bordel de luxe où il vient trouver un boulot. Il vient de rentrer en Enfer depuis peu et a décidé de faire le seul travail qu’il connaît: La pute. Le gérant a un simple sourire et d’un claquement de doigt, signe le contrat qui lie Nèr Yuu a lui pour une durée indéterminée. Il doit avoir 16 ans et songe que c’est une chance pour lui de travailler dans un établissement réputé… Il remercie sa mère de l’avoir rendu attrayant…]

A cet instant, un petit garçon entra dans la pièce en tâtonnant et vit que les trois bougies s’étaient éteintes. Pleurent doucement comme seuls les enfants savent le faire, il supplia doucement:

- Non, je vous en prie, ne vous éteignez pas, faites vivre votre flamme, qu’elles montent haut dans le ciel pour éclairer le ciel !

[Il est allongé sur le lit, le regard un peu vague, le corps recouvert de sueur, un miel qui fait saliver l’homme à ses côtés alors qu’il vient à peine de jouir. Il a dans sa pose quelque chose de troublant, d’enfantin, d’innocent mais ses yeux le trahissent, montrent à ce client qu’il est bien plus conscient et plus adulte qu’il n’y parait. Il demande doucement à ce garçon qu’il a payé pour la nuit: A quoi tu penses ? Et Nèr réponds: A la quatrième bougie. Il se fiche du regard d’incompréhension que le Démon lui lance avant de se coucher à nouveau sur lui, l’écrasant de son poids. Le livre de contes est rangé sous le lit qui grince de plus en plus fort…]

C’est alors que la quatrième bougie murmura à l’enfant, d’une voix douce et attentive comme celle des mères:

- Ne pleure pas mon enfant, sèche donc tes larmes, car tant que moi je continue de faire vivre ma flamme, alors tu pourras rallumer les autres bougies pour qu’elles éclairent les hommes. Mon nom est Espoir.

[Il vient à peine de partir, le client de ce soir, que déjà Nèr se lève pour aller prendre une douche, se débarrassant de l’odeur musquée du Démon qui le couvre comme un linceul étouffant. Il a ouvert la fenêtre pour laisser passer entre les interstices des volets croisés un petit courant d’air /pas frais, nous sommes en Enfer tout de même/ pour que l’odeur animale dans la pièce disparaisse un peu. Puis, toujours nu, il s’allonge à plat ventre sur lui et tire le livre de contes. Voilà des siècles maintenant que sa mère l’a laissé, se rendant dans une partie de l’Enfer où il ne peut pour l’instant accéder mais cela ne lui manque pas. Il ne se sent pas libre pour autant, ne voit pas la différence entre être enfermé dans sa petite chambre d’enfant comme quand il accueillait ses premiers clients par un sourire innocent et un « Bonjour Monsieur » ou bien être ici, à attendre toujours ces mêmes Démons malsains fascinés par son innocence enfantine sur ce visage androgyne et adolescent…. Non c’est toujours la même chose et toujours le même conte qu’il lit et relit sans cesse. Et sans cesse dans sa tête il se compare à ce petit garçon au cœur brisé qui pleure les flammes éteintes des bougies de ce monde, qu’il soit démoniaque, humain ou angélique…]

Le petit garçon eut alors un sourire joyeux, prit Espoir dans ses mains frêles et ralluma Paix, Foi et Amour.

[Oui, il est ce petit garçon en larmes mais alors pourquoi donc sa pièce est-elle si sombre alors que Espoir brille toujours ?

…. Car il ne peut pour l’instant rallumer les trois autres bougies….]

Son nom: Nèr vient de l’hébreu et signifie Bougie. Yuu est une version du pronom personnel anglais You car notre ami avait coutume d’entendre chez les humains les hommes lui dirent: I want You. Nèr se prononce Near [Nir] et donc l’association de « Near » et « You » donne: Proche de toi. Il a crée son nom tout seul car il n’a pas souvenir que sa mère l’ait appelé par un quelconque prénom une seule fois pendant son enfance.

Ses yeux: J’ai marqué dans sa fiche que ses yeux améthystes pourraient aider à retrouver son père car j’ai dans l’idée que cette couleur est assez rare chez les Démons car c’est dû à une maladie génétique héréditaire…. C’est donc fortement plausible que Nèr soit apparenté à une personne ayant cette même couleur de yeux…

Le livre de conte: Un simple cadeau qu’un client régulier qui allait souvent chez les humains lui a fait. Il le garde avec beaucoup d’amour et de tendresse non pas à cause du Démon qui le lui a offert mais parce qu’à la lecture de ce conte [Oui contre toute attente, il sait lire, sans nul doute a-t-il apprit tout seul], les 4 bougies, il s’est reconnu en ce petit garçon qui ne voulait pas que les bougies s’éteignent. De plus, c’est le seul bien qu’il possède et il y tient comme à la prunelle de ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nèr Yuu (Incube)   Jeu 31 Jan - 22:43

Bienvenue ! Désolée pour le retard. Tout me semble correct, la lecture de l'histoire de ton personnage était agréable. =] Tu es validé, bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
 
Nèr Yuu (Incube)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Théâtre des Vampires :: Et ainsi naquit le Fléau... :: ● L'opuscule :: Les loques inhumaines-
Sauter vers: