FORUM RPG SUR LE THEME DES VAMPIRES - POUR JOUEURS MAJEURS ET AVERTIS
Version #01 :: Ambrelune, la Cité Souterraine


 

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Méditation écourtée [réservé à Azazel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosario

avatar

Messages : 84

Personnage
Race:
Âge:

MessageSujet: Méditation écourtée [réservé à Azazel]   Mar 4 Déc - 1:52

Rosario, après plusieurs déambule dans le Palais, s'était retrouvé aux jardins. Malgré ses grandes connaissances, son sens de l'orientation lui faisait souvent cruellement défaut. Il aimait bien ce lieux étrange, mais rempli de verdure... pas vertes du tout. L'endroit était calme, bien entretenu et amenait à la méditation, activité quasi quotidienne du jeune esclave. Il ne se plaignait jamais de son mode de vie. Il aurait pu tombé bien plus mal. Et jusqu'à maintenant, Azazel, sa maîtresse, ne l'avait pas maltraité. Mais elle était en parfait droit de le faire et peut-être le ferait-elle un jour ou l'autre. Mais Rosario n'avait pas peur. Il se souvenait vaguement, de son ancienne vie, qu'il était habitué de recevoir des coups. Pour quoi? Allez savoir... Il admirait Azazel de s'être fait une place de choix dans ce monde dominé par des hommes, des démons pardon. C'est ainsi qu'il prit place sur un banc de pierre, au milieu du jardin éclairé par les étranges lucioles. Quand il se retrouvait seul, comme en ce moment, Rosario aimait écouter de la musique, lire, écrire ou simplement se perdre dans ses pensées. S'il aurait eu un piano ou un violon, il en aurait également joué. De son ancienne vie aussi, il se souvenait vaguement de jouer de ces instruments. Dans tous les cas, il les adoraient. Mais malgré qu'il discute avec lui même dans son for intérieur, ce qui se passait autour de lui ne lui échappait point. Quelqu'un approchait et il en devinait l'identité....


[ Ok... promis, les prochains seront un tantinet plus élaboré... ^^''']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/rosario-t16.htm#35
Asphodelle
L'enfant Vampire
Reine des Damnés
avatar

Messages : 87

Personnage
Race: Vampire
Âge: 19 ans

MessageSujet: Re: Méditation écourtée [réservé à Azazel]   Mar 4 Déc - 14:00

C'était le début de la soirée. L'heure nocturne devait alors environner les 21h, peut être 22h. La Dame des Péchés sortait de la chambre de son souverain, de très forte mauvaise humeur. Il lui fallait trouver une quelconque distraction pour qu'elle puisse se calmer, penser à autre chose et se faire plaisir. Peut être irait-elle honorer son titre vers le milieu de la nuit, quelque part dans la capitale, là où la foule est animée et dense. Azazel, sans trop s'en rendre compte, se dirigeait vers les jardins du palais. De magnifiques étendues de fleurs rares et exotiques, aux parfums envoûtants, qui semblaient briller d'elles même dans la pénombre environnante. Les fontaines de marbre et de quartz rose aux éclats d'or semblaient posseder une eau presque illusoire, scintillante au clair de lune, tandis que les centaines de petites lucioles aux couleurs incandescentes virevoltaient entre les plantes et les arbres fruitiers. Au milieu de ce spectacle presque féerique, se trouvait assit sur un banc de pierre, la silhouette droite, le regard mélancolique et rêveur, le jeune Rosario.

La Dame restait encore invisible aux yeux du jeune homme, mais elle savait que Rosario avait deviné sa présence. Encore énervée, Azazel se contenta d'observer l'humain aux cheveux longs et brillants sous la lune, comme si cette simple contemplation semblait la calmer. Il fallait avouer que Rosario était un être calme et docile lui même, au visage de procelaine presque féminin, et sa simple présence aux côté de la Dame semblait légèrement la calmer. Pourtant, Dieu lui même, cet abruti, savait que la démone avait en horreur les humains, et ne les traitait que comme ses esclaves presque aussi insignifiants que des objets. Azazel aimait bien, également, se servir des hommes pour assouvir ses pulsions, et pour essayer de nouvelles pratiques de tortures physiques. Rosario n'y échapperait sans doute pas. Mais Azazel avait déjà hésité, au sujet de ce garçon, sur la démarche à suivre. Chose qui l'irritait aveuglement, car elle ne doutait jamais, et encore moins au sujet d'un vulgaire esclave, d'un nouveau jouet.

Le fait était que Rosario était beau et gracile, et la Dame savait reconnaître et respecter les jolies choses. Aussi avait-elle décidé de ne pas abîmer son nouvel humain personnel, du moins, pour le moment. Si un jour elle venait à se lasser de lui, elle lui fairait visiter les souterrains du palais. Azazel daigna enfin sortir de sa contemplation silencieuse, puis, de sa démarche féline et royale, elle s'approcha du banc de pierre où se tenait Rosario, se révélant enfin à lui sous les rayons de la lune, ses cheveux de feu flamboyants rayonnant sous l'astre nocturne. Silencieuse, elle se posta vers la fontaine, en face du banc, et posa son regard vert et or sur le jeune homme. D'une voix froide et sans émotion, elle lui demanda :


« Qu’est ce que tu fais là ? »

_________________
NICE TO EAT YOU DEAR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosario

avatar

Messages : 84

Personnage
Race:
Âge:

MessageSujet: Re: Méditation écourtée [réservé à Azazel]   Mar 4 Déc - 19:54

Rosario resta calme et silencieux tandis qu'Azazel l'observait dans l'ombre. Le jeune esclave sentait la colère et la tension qui habitait la Dame et adopta une attitude encore plus douce et sereine qu'à l'habitude. Il ne fallait tout de même pas augmenter la mauvaise humeur de la maîtresse et risquer de subir les mauvais traitements dont Azazel raffolait. Jusqu'à maintenant, Rosario s'en était sauvé dû à son très bon comportement. Mais combien de temps cet était de grâce allait-il durer? Il préférait ne pas le savoir... Le jeune homme baissa imperceptiblement la tête en signe de soumission et répondit, de sa voir douce et fluette :

« Je réfléchis, noble Dame. »

Ce n'était pas nouveau, il réfléchissait toujours ce doux rêveur. C'était dans sa nature. Sa tête était remplie de livres, d'histoires, de notes de musiques, de fleurs et de poèmes. Curieux comme il l'était, il voulait tout savoir sur tout. Il aurait justement voulu connaître la raison du mécontentement de sa belle maîtresse, mais il n'en avait pas le droit. Aussi, se contenta-t-il d'attendre qu'Azazel prenne la parole et lui donne le droit de poser sur elle ses yeux d'or. Parce qu'en effet, Rosario ne regardait jamais la Dame des péchés sans son consentement. Il ne s'avait trop pourquoi, mais cela était devenu une habitude depuis le début de ses services aux côtés de la séduisante femme.


[ est ce que la longueur de mes posts te convient? Parce que je me sens très petit comparativement à toi Sad ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/rosario-t16.htm#35
Asphodelle
L'enfant Vampire
Reine des Damnés
avatar

Messages : 87

Personnage
Race: Vampire
Âge: 19 ans

MessageSujet: Re: Méditation écourtée [réservé à Azazel]   Mar 4 Déc - 21:06

Azazel n’était qu’à moitié présente dans le début de conversation qui se profilait avec son esclave. Elle songeait encore à sa courte entrevue avec Belzébuth, et cela n’avait pas pour effet de la calmer. Si Samael n’était pas entré à ce moment là, elle lui aurait bien dit ce qu’elle pensait en face, sans faire de détour, même si suite à cela ses paroles acerbes ne seraient sans doute pas restées sans conséquences. La Dame soupira, toujours passablement énervée, puis elle orienta son regard sur la surface de l’eau scintillante que contenait la fontaine vers laquelle elle était postée. Comme absente, elle frôla la surface de l’eau de sa main fine et délicate gantée de soie et de velours vert, puis elle retira sa main aussi subitement qu’elle l’y avait amené. Elle s’ennuyait. Et Azazel détestait l’ennui. Se souvenant de la présence de son humain personnel, elle tourna enfin son regard d’émeraude vers Rosario qui continuait de ne pas oser la regarder. Cela l’agaça.

« Regarde moi quand je te parle. »

Elle fixa le jeune homme quelques minutes en silence, puis elle fit quelques pas dans la direction qui lui était opposée. Les jardins étaient magnifiques et calmes. Justement, ils étaient trop calmes pour Azazel. Elle n’avait pas besoin du silence ni de la beauté endormie des jardins du palais. Pour l’instant, tout ce qu’il lui fallait, c’était de la distraction. Cette même source d’amusements et de divertissements qu’elle cherchait en ce début de soirée avant d’avoir pénétré dans la chambre de son supérieur. Azazel se retourna vers Rosario, puis elle ajouta :

« Et à quoi penses tu ? »

Elle ne détacha pas son regard de ses yeux dorés, se demanda à quoi pouvait bien songer un humain. Etaient-ils donc capable d’intelligence pour penser à des choses intéressantes ? Rosario n’avait pas l’air d’un idiot ni d’un simple d’esprit. C’était ennuyeux, d’un certain côté. Les esclaves trop intelligents ne devraient pas traîner autour du palais, par pure précaution. On ne sait jamais ce qui peut germer dans leur esprit compliqué. Il suffirait qu’une information capitale tombe dans l’oreille de Rosario et… Azazel secoua légèrement la tête. Non. Rosario n’était pas bête, mais il n’était pas fourbe non plus. Cela, elle le savait très bien. C’était d’ailleurs l’une des choses qu’elle appréciait chez le jeune homme, sa fidélité et son obéissance assidues. Comme si elle avait déjà oublié la question qu’elle venait de lui poser, ou comme, plus probablement, elle ne souhaitait plus connaître la réponse, elle continua :

« Je vais me rendre dans le quartier sud d’Esod. J’ai besoin de distraction. J’aimerais qu’à mon retour, la chambre soit rangée parfaitement. N’oublie pas d’alimenter le feu, je déteste le froid. »

Azazel savait que Rosario avait compris sa demande. Elle ne lui demandait pas de ranger sa demeure, cela, elle ne le permettait pas. Qu’on touche à ses affaires personnelles était un crime passable de mort et des pires tortures selon la Dame. Non, ce qu’elle lui demandait implicitement, au contraire, était qu’il ne touche à rien durant son absence, mais qu’il s’assure que la chambre soit chauffée et que le feu ne s’éteigne pas. Rosario avait le temps de se promener un peu dans le palais et ses alentours avant le retour de sa maîtresse, cela ne lui était pas interdit. Il avait quasiment tout le début de la nuit pour vaquer à ses occupations, Azazel ne rentrerait certainement pas avant 2h du matin, comme à son habitude lors de ses petites virées nocturnes en ville. Il arrivait également qu’elle ne rentre que le matin. Mais ce qu’elle exigeait par dessus tout, c’est que son esclave soit là quand elle rentre. Certaine de s’être bien fait comprendre, Azazel tourna les talons et disparue dans les ténèbres du jardin, laissant le jeune homme seul avec ses pensées et ses devoirs à accomplir avant le retour de la démone.

------------------------------------------------

NON, C'EST BON, DU MOMENT QUE TU RESPECTES LE NOMBRE DE LIGNES OBLIGATOIRE. MAIS SI TU PEUX FAIRE PLUS, C'EST BIEN ENTENDU APRECIÉ ! ^^

_________________
NICE TO EAT YOU DEAR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosario

avatar

Messages : 84

Personnage
Race:
Âge:

MessageSujet: Re: Méditation écourtée [réservé à Azazel]   Mer 5 Déc - 2:21

Rosario regarda enfin sa jolie maîtresse. Il devait bien avouer que la voir n'était en rien déplaisant. Son corps était parfaitement sculpté, ses formes très invitantes et ses longs cheveux semblait se mouvoir comme les flammes d'un feu. Ses cils hors du commun lui rappellerait toujours ceux d'un oiseaux exotique, il ne sait trop pourquoi. Rosario était bien comme cela! Il pensait des choses, émettait des hypothèses, énonçait des faits, mais ne savait pas toujours pourquoi. Il les disaient, c'est tout.

La question d'Azazel à son égard l'étonna quelque peu. Pourquoi voulait-elle savoir ce que lui, simple esclave à son service, pensait? Il savait bien qu'elle s'en fichait en réalité et elle ne tarda pas à le démontrer. Mais il répondit quand même, un peu plus pour lui même que pour la Dame.

« Je pense à la vie, à la mort, aux belles et cruelles choses de ce monde. Je pense à tout et à rien en même temps, ma Reine. »


Rosario jouait souvent à ce jeu: trouver de nouveau synonyme à sa belle maîtresse. Pour lui, elle était son supérieure, sa Dame, sa Reine, sa maîtresse, évidemment, et plein d'autre adjectifs que lui inspirait cette femme si attirante. Sans vraiment l'écouter, Azazel continua de parler et donna des directives à suivre, un peu subtiles à comprendre. Il était à son service depuis maintenant près de deux ans et, sans vraiment se vanter, il commencait quelque peu à la connaitre et à savoir ce qu'il fallait exactement faire, peu importe ce qu'elle disait, avec ou non un sens caché.

Rosario se leva, se courba un peu le buste au passage de la Dame des péchés et se rassit sur le banc de pierre, regardant le jardin comme si cette conversation n'avait jamais eu lieu. Maintenant, durant l'abscence d'Azazel, il devait bien se trouver une quelconque activité... il allait bien trouver... À son tour, il se leva et disparut dans le noir qui semblait constamment entouré ce monde.

[ Topic Clos ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/rosario-t16.htm#35
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Méditation écourtée [réservé à Azazel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation écourtée [réservé à Azazel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Château-Gaillard, trajet court
» Le retour des court-métrages Disney !
» Court métrage Tokyo Mater
» Court séjour sur l'Ile de Ouessant
» Logorama (Oscar 2010 du meilleur court-métrage d'animation) du studio H5.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Théâtre des Vampires :: ♣ Palais Infernal ♣ :: Les environs préambulaires :: Les jardins-
Sauter vers: