FORUM RPG SUR LE THEME DES VAMPIRES - POUR JOUEURS MAJEURS ET AVERTIS
Version #01 :: Ambrelune, la Cité Souterraine


 

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dead as dead can be {Featuring Samael only}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Belzébuth

avatar

Messages : 86

MessageSujet: Dead as dead can be {Featuring Samael only}   Lun 3 Déc - 10:06

Je viens de terminer de lire la vingtaine de cadeaux offerts par cette petite pute insatiable de Lamastu. Deux ouvrages ont retenu mon attention, tandis que les autres étaient d'une débilité sans nom. De tels amas de papier sali ne devraient pas être. C'est pourquoi je décide, encouragé par mon récent mal de tête, de les jeter dans la cheminée qui réchauffe l'atmosphère auprès de mon lit de satin rouge. Quelle meilleure utilité ces quelques fanges ont-elles trouvé au sein des flammes ! C'est magnifique, et toujours agréable de voir bruler ce qui m'est inutile. Le feu purifie ce que le monde contient de malsain. En l'occurrence, ces déchets que j'aurai oublié demain. A ne pas oublier par contre : Fouetter cette salope pour ce cadeau qui m'a déplu. La musique m'ennuie... Que pourrais-je bien écouter à présent... Je suis d'humeur à m'écouter un bon rock humain... Les démons sont si indélicats qu'ils me lassent à exploser leurs batterie sur fonds de hurlements glaireux. Va pour une voix plus pure, ça me changera des habituels cris vomissant du sang.



Une bonne chose de faite de plus... Je m'avance jusqu'à ma fenêtre en écoutant la guitare basse battre le rythme lancinant de cette chanson dont les paroles me paraissent apaisantes. Mon mal de crâne laisse peu à peu sa place à une profonde réflexion. L'Enfer est complètement unifié et occupé par mes vassaux. Seuls l'Opale est encore sur mon chemin, et je les briserai un à un s'ils avaient la bêtise de bien vouloir venir se servir eux même sur un plateau doré. Mais en plus d'être fourbes et nombreux, ils sont intelligents. Enfin, tout est bien évidemment relatif... J'avais d'ailleurs ordonné à Samael de revenir à dix huit heures exactement, et il va être l'heure. Le connaissant, à part s'il est mort, il sera présent à la seconde où mon horloge sonnera le coup de six heures. Je passe ma langue sur mes lèvres un peu trop sèches à mon gout, et songe que cela fait un moment que je n'ai pas fait l'honneur à mes courtisanes de les prendre. Leur peau est souvent assez mouillée pour que ma gorge ne s'assèche plus pour au moins quelques semaines...

J'accueille mon chat Sabathan à bras ouverts. Sa fourrure est douce comme du velours d'Asie, et ses yeux frôlent mon regard sans laisser paraitre la moindre peur. Cela me détend. J'aime penser qu'une chose aussi ridiculement faible ne possède pas la moindre aversion pour ma personne. Ses yeux jaunes me rappellent le feu des volcans où je m'étais battu contre Raphaël il y a quelques milliers d'années. Et ses moustaches frissonnantes m'indiquent que Samael est derrière la porte et qu'il s'apprête à frapper. Je n'ai pas envie qu'un larbin viennent pourrir les somptueuses moulures de mes appartements de ses mains tachées de sang impur. Je te laisse Sabathan... Va donc crever quelques bêtes encore plus faibles que toi, bête à patounes abrutie mais adorable. Je te hais, comme je hais toute vie innocente.

- Entre Samael.

_________________
Wake up and face me.
Don’t play dead cause maybe,
Someday I’ll walk away and say :
Maybe you’re better off this way.


Dernière édition par le Mar 11 Déc - 5:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/belzebuth-t12.htm
Asphodelle
L'enfant Vampire
Reine des Damnés
avatar

Messages : 87

Personnage
Race: Vampire
Âge: 19 ans

MessageSujet: Re: Dead as dead can be {Featuring Samael only}   Lun 3 Déc - 11:51

Ce fut une bonne idée que d’ordonner aux esclaves qui avaient bâti le palais, dans le sang et la sueur, de tapisser les sols des couloirs de velours rouge sombre. Cela avait pour effet, pratique, d’étouffer le bruit des talons hauts et fins que portait la Dame des Péchés. Vêtue avec classe et élégance, quoique de façon osée et très féminine comme à son habitude, Azazel arpentait les couloirs sombres et sanguin du palais infernal comme une âme sanguinaire à la recherche de distractions. Car elle s’ennuyait. Esod, la cité des Enfers érigée par Satan lui-même, était bien trop calme à son goût depuis quelques semaines. Débarrassée des tâches administratives qu’elle avait eu à effectuer, Azazel avait été tentée de sortir, faire un tour dans le quartier sud d’Esod. Qui est en manque de divertissements trouve toujours son compte dans le cœur brûlant de la ville. Elle aurait pu boire quelque chose de fort, danser et laisser la musique lui pénétrer l’âme et le corps, puis se dénicher un humain séduisant avec lequel jouer quelques temps, avant de le dévorer, juste pour le plaisir.

Cela ne plaisait pas toujours aux membres du Comité. Trop de carnages tue le carnage, comme ils disent, et les réserves humaines se font maigres ces temps ci. La dernière troupe de Néphélims envoyés sur Terre n’était pas revenue depuis un mois. Ils avaient intérêt à ramener de la viande fraîche, les établissements manquaient d’employés, et Azazel avait besoin d’un nouvel esclave à qui faire endurer milles tourments. Le dernier n’avait pas résisté plus de deux semaines. La belle allait retourner à sa somptueuse chambre pour s’y délasser quand elle passa devant la porte aux reliures et dorures sculptées dans un bois rare et sombre, cette même porte aussi belle que l’intérieure de la pièce dont elle gardait l’entrée. La chambre personnelle de l’Empereur des Enfers, successeur légitime de Satan. A ce qu’elle avait pu entendre depuis sa place, Belzébuth attendait Samael, son général Néphélim.

D’ordinaire, l’ange déchu était toujours à l’heure, c’en était même quelques fois effrayant. Son retard avait-il quelque chose à voir avec celui qui retenait les troupes à la surface ? Azazel resta dans le couloir encore deux minutes, puis, un sourire en coin, elle posa sa main délicate sur la poignée de bronze. Entrer sans autorisation mettrait sans doute le seigneur dans un état désagréable, mais peu importe. C’était sans doute la raison pour laquelle Azazel entrait. Un besoin de distraction en ce début de soirée ennuyante.

La cheminée, de taille impressionnante, abritait un feu crépitant, répandant une douce chaleur et une odeur âcre de bois brûlé, et des lueurs orangées dansantes et tremblotantes éclairaient les toiles, les voiles de satin et de velours, les murs et les meubles. Le lit, majestueux, trônait au milieu de la pièce drapé de satin et de soie sombre, décoré de coussins. Le chat de Belzébuth, dénommé Sabathan, jouait avec l’un d’entre eux. Une bête magnifique, dont la grâce féline naturelle avait de quoi faire des envieux. La grande baie vitrée donnait une vue entière d’Esod, puisque le palais était construit en hauteur, et l’empereur y était posté, une cigarette incandescente entre les doigts, le regard sur la cité. A l’approche d’Azazel qui avait refermé délicatement la porte derrière elle, Sabathan sauta du lit et vint faire des huits entre les jambes dénudées de la Dame des Péchés. Celle-ci se pencha vers l’animal et lui gratta les oreilles, provoquant un ronronnement sonore.

« Là, mon petit maître. »

Le chat lové dans ses bras, contre sa poitrine, Azazel se redressa et posa son regard sur le dos du démon. Patiente, elle attendit qu’il se retourne avant de le saluer.

_________________
NICE TO EAT YOU DEAR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzébuth

avatar

Messages : 86

MessageSujet: Re: Dead as dead can be {Featuring Samael only}   Lun 3 Déc - 12:13

Belzébuth haussa un sourcil étonné. Dès lors que son visiteur encore invisible frôla la poignée de la porte de sa chambre, il su qu'il ne s'agissait pas là des doigts abimés par les combats et renforcés par un entrainement quotidien du néphelim qu'il attendait. Il s'agissait d'une main plus douce. Une main de femelle qui prenait soin de se faire silencieuse. Mais le plus étonnant, c'est que cette main à présent découverte avait ouvert la porte. Un seul être en ces lieux pouvait avoir assez d'audace pour braver ainsi l'entrée des appartements de l'Empereur sans se soucier de sa mort imminente. Il ne pouvait s'agir que de la plus vicieuse des démones habitant au sein du Palais. La magnifique et non moins mortelle dame des péchés, Azazel. Sabathan lâcha le coussin qu'il était en train de réduire en miettes pour venir se lover dans les bras de celle qui lui dit bonjour avant même de saluer le démon des démons, ajoutant à son quota quotidien d'offense une belle bourde diplomatique certainement voulue et totalement assumée. Sa voix douce avait résonné dans la pièce jusqu'au oreilles de Belzébuth qui envoya sa cigarette par la fenêtre en se tournant vers elle, les yeux aussi noirs qu'une nuit planant au dessus d'un désert.

- Tu devrais une fois de plus être foudroyée dans l'instant Azazel. Tu t'ennuies donc au point de venir tenter le Diable à sa porte ?

Les jeux de mots fusaient souvent hors de la bouche de Belzébuth sans qu'il ne le veuille ou ne s'en rende compte. Son humour cynique était devenu instinctif, et il n'avait même pas besoin de réfléchir à sa répartie avant de l'envoyer à ses interlocuteurs. Ses yeux à présent plongés dans ceux de son hôte imprévue, il ne fronça pas les sourcils, ou imperceptiblement, assez pour que du haut de ses un mètre quatre vingts quinze, sa voix fantomatique le rende aussi effrayant qu'à l'accoutume.

- Tu ferais une belle buche à rajouter dans mon petit buché. Toi la sorcière aux cheveux rouges qui vient narguer le démon un soir de pleine lune.

Les femmes au cheveux roux avaient effectivement été considérées comme des sorcières au moyen-âge. Et elle brulaient toutes. Une de plus, une de moins... Cela calmerait son mal de tête de la voir hurler de souffrance, quoi qu'il l'aurait bien vu hurler de plaisir également. Choix à méditer.

- N'embrasseras tu pas ton Empereur, petite impie empoisonnée ?

Ajouta-t-il d'un ton aussi calme que froid, en lui tendant les doigts de sa main gauche, sur l'un desquels trônait une anneau d'acier noir.

_________________
Wake up and face me.
Don’t play dead cause maybe,
Someday I’ll walk away and say :
Maybe you’re better off this way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/belzebuth-t12.htm
Asphodelle
L'enfant Vampire
Reine des Damnés
avatar

Messages : 87

Personnage
Race: Vampire
Âge: 19 ans

MessageSujet: Re: Dead as dead can be {Featuring Samael only}   Lun 3 Déc - 14:07

Elle souriait. De ce même sourire qu’on lui connaissait si bien depuis des siècles. Un sourire qui s’étirait en coin, sur ces lèvres pleines de couleur sanguine, et qui traduisait à la fois provocation, espièglerie et moquerie. Sentiments parfaitement assumés de la part de la démone aux cheveux flamboyants. Belzébuth était irrité, et cela ne faisait qu’amplifier le sourire également charmeur de la belle. Il se retourna, face à elle, la dominant largement de part sa hauteur. Il était effrayant. Séduisant, certes, mais effrayant. Après tout, il n’était pas le successeur de Satan pour rien. Sa voix grave et masculine était douce, pourtant, comme si rien ne pouvait briser son calme olympien. Douce, sensuelle, mais froide.

Mais Azazel le connaissait trop bien pour savoir qu’il détestait qu’on lui manque de respect, aussi infiniment soit-il. Mais elle savait également qu’elle était la seule à pouvoir jouer avec le feu sans trop s’y brûler les doigts. Il était tout de même arrivé qu’elle aille trop loin et que, exaspéré, Belzébuth n’hésite pas à lui rappeler qu’il était le démon des démons, et qu’il lui était supérieur hiérarchiquement, même si Azazel était l’une des rares à égaler sa puissance, cela grâce à son âge. Aussi savait-elle qu’elle devait évoluer prudemment dans ce jeu, si elle ne voulait pas perdre pieds. Mais c’était là tout l’intérêt de la chose, et l’excitation qui en résultait. Amusée et séductrice au naturel, elle laissa Sabathan sur le lit qui lui lança un regard de reproche, puis elle avança lentement vers Belzébuth.

« La tentation. C’est ce pour quoi je suis née, n’est ce pas ? »

Voilà sans doute d’où venait le mythe des femmes aux cheveux roux. C’était purement stupide et égocentrique de la part de Belzébuth de penser qu’il serait facile de détruire Azazel s’il le voulait. Etant l’une des premières démones, il faudrait sans doute un peu plus que du feu pour se débarrasser d’elle. En admettant également qu’elle se laisse faire, ce qui était risible. Arrivée proche de lui, elle posa son regard vert émeraude aux reflets dorés sur la main tendu que lui présentait le démon. Toujours aussi lascive et gracieuse, elle déposa la sienne sur cette main tendue, étudiant à nouveau le contact que la peau dure mais douce de Belzébuth avait sur la sienne.

Elle battit des cils une seconde, ces cils peu commun et pourtant naturels, très longs, de couleur verte et dorée, flamboyants, agrémentés de plumes irisées. Puis, féline, elle se lova contre le torse musclé du démon, avant d’approcher ses lèvres pleines de son cou pour y déposer un baiser, signe de salutation. Puis, pensive, le regard fixé sur les flammes crépitantes du feu, elle ajouta :

« Samael est en retard. Ses troupes aussi. Le Comité dit que nous manquons d’humains. Si les Néphélims n’en ramènent pas une nouvelle cargaison bientôt, cela va poser problème. »

Elle détacha enfin son regard des flammes et s’écarta de Belzébuth. De sa démarche féline elle s’approcha du lit, s’y assit élégamment, et caressa distraitement Sabathan qui en avait profité pour s’installer sur ces cuisses et faire ses griffes sur son habit léger.

_________________
NICE TO EAT YOU DEAR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzébuth

avatar

Messages : 86

MessageSujet: Re: Dead as dead can be {Featuring Samael only}   Lun 3 Déc - 22:30

La dame des péchés s'amusait avec la mauvaise personne. Belzébuth savait qu'un jour il lui faudrait probablement la calmer définitivement. Elle était forte, et avait tout d'une parfaite traitresse malgré ses caresses et ses regards hypnotiques. Mais pour le moment, elle ne faisait qu'être une petit insolente aux manières désespérantes. Le fait qu'elle lui réponde avec tant de nonchalance commença réellement à déplaire à l'Empereur. Elle venait dans sa chambre pour rien, et se faisait en plus un devoir de l'ennuyer en lui envoyant des mots inutiles. Elle s'approcha. Belzébuth n'avait aucune envie qu'elle le touche, mais respecter le protocole était un réflexe instinctif contre lequel il ne pouvait rien. Et lorsqu'elle attrapa sa main, il sentit son mal de tête s'occulter, laissant place à un dégout sinistre. Pourtant, il tourna la main dans celle d'Azazel et passa ses longs doigts entre les phalanges de la femelle, afin de serrer sa main dans la sienne. Et lorsqu'elle s'appuya contre lui pour l'embrasser, il retint un léger grognement, et par la même occasion se retint de lui arracher le visage d'un coup de crocs. Quelques secondes passèrent alors où elle resta lovée contre lui, et où son agacement s'éteint enfin. Elle était douce et chaude, désirable malgré son impossible insolence maladive. Et sentir son corps maléfique contre le sien lui donnait du plaisir.

- Je sais.

Répondit-il alors qu'elle se détachait de lui.

- Je sais tout ça. Je suis Belzébuth, petite catin infernale.

Sa voix était toujours aussi calme et froide, mais l'atmosphère des lieux avait changé du tout au tout en quelques secondes. Comme si depuis le jour, un voile de nuit s'était abattu subitement dans la chambre immense. Sabathan partit se cacher sous le lit en miaulant une remarque indignée et féline. Quant à l'Empereur, il s'avança d'un pas fantomatique et rapide vers le lit, où était assise Azazel. Il attrapa alors son adorable menton entre ses doigts de géant, semblant d'acier plus que de muscles, et ajouta d'une traite, sans montrer d'émotion.

- Tu n'aurais pas du assister à cette réunion, ma petite salope.

Il se baissa et envoya un coup de langue sur les lèvres de sa captive, puis la lacha, la laissant retomber sur le lit.

- Entre Samael.

_________________
Wake up and face me.
Don’t play dead cause maybe,
Someday I’ll walk away and say :
Maybe you’re better off this way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/belzebuth-t12.htm
Samael

avatar

Messages : 17

MessageSujet: Re: Dead as dead can be {Featuring Samael only}   Lun 3 Déc - 22:40

Le Néphélim savait qu’il n’était point dans les délais imposés par le comité et sa seigneurie Belzebuth. Samael pressa le pas et parcouru les longs corridors et couloirs presque sans fin du palais infernal, n’étant point habitué à fréquenter ces lieux, il avait toujours été émerveillé par le travail qu’il avait fallu pour pouvoir construire cet édifice. Il y avait bien une chose que Samael respectait plus que sa capacité à tuer, «le travail bien accompli», oui, car rien ne peut être mené sans un peu de discipline et de volonté.
Le Néphélim avançait à pas léger de l’antre de son maître et souverain. Arrivé devant l’imposante porte qui gardait les quartiers du maître des enfers. Par inadvertance, l’ange déchu entendit une conversation qui était des plus intéressantes, et sans même douter une seule seconde, il savait avec qui le seigneur des enfers s’entretenait. La Dame de tous les péchés entretenait une joute verbale avec Belzebuth. Bien sûr cela finira mal comme à l’accoutumé, l’humeur du seigneur était des plus déplorables après que Dame Azazel eu terminé son petit jeu de provocation.

Maintenant, Samael se devait de penser à protéger ses arrières. Après tout, les nouvelles n’étaient point aussi mauvaises qu’il n’y paraissait. Après un mois de récolte le Néphélim a pu ramener et corrompre assez d’âmes humaines pour que les hautes instances de l’enfer puissent être satisfaites. Le retard qu’il avait pris était dû au fait que certains de ces subordonnés entreprenaient un trafic d’humains entre eux et qu’il fut ardu de les retrouver dans l’immensité du monde des humains.
La main droite de Samael se posa sur la poignée de la porte qui menait à son maitre, il savait que son humeur serait sans doute des plus taciturnes si tel est le mot mais il se risqua quand même à entrer. Au moment même où il pressa sur la poignée de la porte, il entendit son empereur l’appeler, et sans hésiter, il ouvrit la porte et entra dans l’antre de son seigneur.

Arrivé au milieu de la pièce où se tenait le géant des enfers, Samael se prosterna. Il n’eut pas le temps de pouvoir se rendre compte que Azazel était affalée sur le lit.


« Me voici, mon seigneur. »


Dernière édition par le Mer 5 Déc - 6:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/samael-t13.htm
Asphodelle
L'enfant Vampire
Reine des Damnés
avatar

Messages : 87

Personnage
Race: Vampire
Âge: 19 ans

MessageSujet: Re: Dead as dead can be {Featuring Samael only}   Lun 3 Déc - 23:19

Qu’est ce qu’elle pouvait détester sa manière d’être lorsqu’il se retrouvait en face d’une personne de sexe féminin. Une « femelle » comme il se plaisait à les appeler. Azazel n’était ni une putain, ni une pauvre fille du palais, ni encore moins l’une des courtisanes du démon. Elle avait en horreur les appellations qu’il lui attribuait. Catin, petite salope, et autres surnoms déplorables qui manquait de la faire entrer dans une rage innommable. Mais la belle savait garder la tête froide, et maîtriser ses émotions. Digne et fière, c’était deux vertus maîtresses de sa conduite. Azazel ne répondit donc rien, continuant de caresser docilement la fourrure soyeuse du chat qui en ronronnait de plus bel. Magnifique animal. A bien y réfléchir, dans ce genre de situation, Azazel avait plus de respect pour Sabathan que pour Belzébuth. Macho trop sûr de lui dont le pouvoir montait à la tête. La Dame des Péchés se garda bien de répliquer lorsque le démon lui lança qu’elle n’aurait pas dû assister au conseil du Comité. Et depuis quand ? Elle en faisait partie, c’était même elle qui prenait les décisions les plus importantes parce que cela ennuyait l’Empereur tout puissant.

L’atmosphère changea alors, et le chat qui s’était paisiblement roulé en boule sur les cuisses de la démone hérissa le dos, allant se cacher sous le lit. Cela énerva Azazel qui regarda Belzébuth s’avancer d’un regard noir et froid. Celui ci lui prit le menton sans délicatesse aucune, comme si elle n’était qu’un bout de viande, une chose avec laquelle on pouvait s’amuser et traiter de tous les noms à loisir, puis il passa un coup de langue sur ses lèvres sanguines. Elle recula instinctivement, le regard froncé, dégoûtée. Elle n’était pas sa chose, et encore moins son esclave. Belzébuth la relâcha soudainement, lui faisant légèrement perdre l’équilibre, puis il autorisa son général Néphélim à entrer dans la pièce. Azazel en profita pour se redresser et se lever du lit, puis elle porta son regard sur le chat qui était sorti de sa cachette, curieux de voir quel était le nouvel arrivant. Un sourire tendre se dessina très furtivement sur les lèvres pleines et douces de la démone, puis, d’une voix suave et presque inaudible elle murmura :

« Au revoir, mon petit maître. »

Nul besoin de saluer Belzébuth. Elle l’avait suffisamment en horreur pour la soirée. Puis, de nouveau froide et distante, elle hocha légèrement la tête en guise de salutation à l’adresse de Samael, et sans attendre aucune autorisation, elle quitta les lieux en quête de divertissements.

[ DESTINATION :: LES JARDINS ]

_________________
NICE TO EAT YOU DEAR.


Dernière édition par le Mar 4 Déc - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzébuth

avatar

Messages : 86

MessageSujet: Re: Dead as dead can be {Featuring Samael only}   Mar 4 Déc - 8:53

Belzébuth voyait bien dans les yeux d'Azazel la haine qu'il lui inspirait lorsqu'il la traitait comme une quelconque succube. Mais il ne pouvait agir autrement face à une démone qui contestait ouvertement son autorité et faisait preuve d'autant d'insolence. Aurait-il du s'agenouiller, se faire amoureux et indulgent ? Jamais. Il était déjà suffisamment aimable de ne pas l'avoir violenté au delà d'un simple baiser volé et de quelques qualificatifs réducteurs. Et c'était tellement dommage. Parce qu'il avait toujours respecté Azazel, respecté sa force et son caractère de feu. Sa pure attitude démoniaque n'admettant aucune faiblesse et aucune faille. La dame des péchés était la plus grande fierté qu'il ait jamais eu à son service, un être surdoué qu'il ne laisserait jamais s'éloigner trop loin de lui. Mais malgré tout, son devoir était de lui rappeler continuellement sa place. Elle lui était inférieure et lui devait le respect et l'obéissance. La crainte et l'amour, peut-être pas. Mais il ne demandait pas de telles choses de la part d'une âme dont il pouvait appréhender la fierté et l'orgueil. Il la regarda partir d'un air glacial, lèvre soudées et yeux d'acier impénétrables.

* Ne m'en veux pas, toi qui es la seule à pouvoir me comprendre. *

Puis il se tourna vers son vassal. Le chef des néphélims. Le plus doué d'entre eux. L'incontestablement magnifique Samael. Une perle parmi les perles. Le combattant le plus doué, le tueur le plus malin et méthodique. Une étoile plus brillante que les autres dans les ténèbres de l'Enfer. Rien qu'un sous fifre de plus dans l'espace aux yeux de l'Empereur des flammes et des tourments. Belzébuth n'avait que faire de sa vie. Cette vie qu'il avait su jusqu'à présent protéger, raison implacable pour laquelle il se trouvait ici à présent. Face à son seigneur.

- Je t'écoute.

La voix fantomatique de Belzébuth avait résonné étrangement malgré la fenêtre ouverte. Il ne regardait pas Samael, prosterné devant lui. Il attendait son rapport, le résultat de la mission spéciale qu'il lui avait confié. Sabathan semblait observer avec une compréhension toute féline la scène qui se déroulait dans la pièce dont la porte s'était lourdement refermée. La musique rock avait laissé sa place à un opéra chanté par une chorale d'enfants, clamant la gloire de Satan et son règne futur sur toute la création. Une œuvre vieille mais toujours appréciable. La chaleur du feu se faisait sentir de plus en plus intensément dans la chambre, ou peut-être était-ce la fatigue de l'Empereur de L'Enfer qui se déchargeait à travers l'air comme une aura corrosive. L'ambiance était mortelle. Les crépitements du bois enflammé contrastaient d'une manière lugubre avec la musique aux sonorités graves et maléfiques. Samael allait devoir faire attention à ne pas croiser les yeux de son Maitre, sous peine d'être figé sur place par son agacement...

_________________
Wake up and face me.
Don’t play dead cause maybe,
Someday I’ll walk away and say :
Maybe you’re better off this way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/belzebuth-t12.htm
Samael

avatar

Messages : 17

MessageSujet: Re: Dead as dead can be {Featuring Samael only}   Mer 5 Déc - 6:55

Toujours prosterné, l’ange déchu ne se fit pas attendre pour prendre la parole au moment où la voix rauque et caverneuse de Belzebuth lui permit de prendre la parole.

« Mon maître, comme vous me l’avez commandé, je m’en suis allé apporter la mort aux rebuts de cette organisation appelée l’Opale. »


Samael ne leva pas les yeux, il se devait après tout de respecter le protocole. Il ne se redressera que quand il en aura reçu l’ordre. Le Néphélim avait après tout eu un mois chargé, entre l’insubordination de ses semblables qu’il avait du durement châtier, la récolte d’humains et bien sûr la mission dont il ne pouvait pas commenter les directives.

Il reprit la parole .

« Et bien entendu, j’ai ce dont vous m’aviez confié la récupération. »

Samael sortit un coffret qu’il regarda pendant deux ou trois secondes. Il songea au fait qu’il avait presque perdu la vie lors du déroulement de cette mission, le nombre d’ennemis qui composait les rangs de l’Opale était assez déroutant. Le Néphélim comprenait pourquoi leur éradication était nécessaire. Mais son devoir importait avant sa vie elle même, après tout il n’était que l’instrument de mort de Belzebuth.

Samael tendit le dit coffret à son seigneur, à présent sa mission était remplie. Bien que des questions tourmentaient l’ange déchu, il savait qu’il ne devait jamais déroger à la règle de ne pas apprendre les secrets sur lesquels il avait pu mettre la main. Pourtant, cette fois là, il se dit qu’il demanderait quel était le contenu de ce qui lui avait presque couté la vie après avoir remis l’objet à l’empereur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/samael-t13.htm
Belzébuth

avatar

Messages : 86

MessageSujet: Re: Dead as dead can be {Featuring Samael only}   Mer 5 Déc - 7:29

Belzébuth écouta son général sans ciller. Comme d'habitude, il avait parfaitement rempli sa mission et revenait sans la moindre égratignure. Impressionnant, certes. Il faudrait songer à faire quelque chose de lui un jour, mais pour le moment, il servait correctement à la place qu'il occupait. Lorsqu'il lui tendit ce qu'il l'avait envoyé chercher, l'Empereur, s'avança de quelque pas vers son vassal agenouillé et prit dans sa main grande et fine le trésor qu'il recherchait depuis des années. Il l'observa, coffret ouvragé tout d'or et d'argent, sculpté magistralement et soudé totalement, à l'abri des mains trop curieuses et voleuses. Sans lui jeter un regard, les yeux toujours rivés sur son précieux et énigmatique petit coffret, Belzébuth lança au chef des néphélims :

- Tu n'es donc pas parti trois années pour rien. C'est appréciable.

En effet, cela faisait de longues années que Samael était parti. Il avait été remplacé par trois intendants qui tour à tour s'étaient faits déchiqueter par l'Opale. Le retour du chef de guerre n'en était que plus providentiel.

- Et tu reviens à la date prévue. En retard de quelques minutes.

Les yeux glacés et mauvais du premier démon ne laissèrent s'échapper aucun signe d'indulgence. Froidement, il ajouta :

- Tu devrais être tranché en deux pour m'avoir fait attendre. Mais tu as encore une utilité, estime toi donc chanceux. Ta mission est remplie. Je te donne trois jours de congés au palais. Ton paiement t'attend dans tes quartiers.

Belzébuth, apparemment de bonne humeur, se retourna en sentant bien le désir de son vassal. Il voulait savoir ce que contenait le coffret. Après tout, quoi de plus normal ? Les démons sont pourris par la curiosité et l'envie. Et le démon des démons sait cela mieux qu'aucun d'entre eux. Il fit quelques pas jusqu'à son bureau et posa le mystérieux trésor sur le dessus de la cheminée qui siégeait à la gauche de la table. Puis, sans un bruit, il attendit que les lèvres de Samael se plissent de nouveau, laissant sortir hors de sa gorge la question qui lui triturait l'esprit. Les démons étaient prévisibles. Ils n'avaient pas de secrets pour lui.

_________________
Wake up and face me.
Don’t play dead cause maybe,
Someday I’ll walk away and say :
Maybe you’re better off this way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/belzebuth-t12.htm
Samael

avatar

Messages : 17

MessageSujet: Re: Dead as dead can be {Featuring Samael only}   Mer 5 Déc - 7:55

Normalement; le Néphélim serait parti en saluant son employeur et en le remerciant de toujours faire appel à lui pour les missions riches en combat dont il pourrait se vanter tout le long de sa vie infernale. Samael, qui hésita quelques secondes, prit son courage à deux mains et prit la parole.

« Je vous remercie, mon roi des rois, pour votre générosité. Mais si vous pouvez me le permettre j’aimerais savoir pourquoi j’ai risqué ma vie. »


Samael se releva à ce moment précis.

« Qu’est-il entreposé dans ce coffret qui vaille la peine de décimer une organisation avec une légion de démon entière ? »


Quelle impudence, l’ange n’en avait il pas trop fait ? Il le saurait tout de suite, quand son maître lui répondrait. Mais un long silence s’installa dans la pièce où les deux entités se trouvaient. Les bruits de crépitement du feu se faisaient entendre, le ronronnement du familier se faisait incessant. Samael pensa à se qui pourrait lui arriver d’avoir parler aussi franchement à l’empereur qui avait tué des subordonnés à lui pour moins que ça.
Le Néphélim serait-il broyé ? Eviscéré ou encore torturé ? Peut être tout cela en même temps. Après tout, la cruauté de certains démons, et surtout du démon des démons, était sans limite.

Ou peut être, par pure sympathie, Belzebuth répondrait à sa question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/samael-t13.htm
Belzébuth

avatar

Messages : 86

MessageSujet: Re: Dead as dead can be {Featuring Samael only}   Jeu 6 Déc - 20:48

L'évènement prévisible étant arrivé, Belzébuth décida de se retourner vers son vassal, un regard aussi froid que noir habitant ses orbites infernales. Samael était debout, fier de son insolente question, et semblait en attendre la réponse comme un gamin patiente pour une sucrerie. L'Empereur s'avança, ses pas résonnant sur le plancher de bois sombre, puis étouffés par un tapis ancien aux couleurs vives. Surplombant largement le chef des néphélims, et le regardant de haut, il lui lança avec un sérieux et un calme qui n'occultaient en rien ses yeux qui le tuaient comme deux lames.

- Tu repars demain. J'annule ton congé.

Il passa machinalement les doigts de sa main droite dans ses cheveux, fermant les yeux le temps d'une seconde. Son aura venait de nouveau d'alourdir l'air de la pièce, tant et si bien qu'un humain se serait vu écrasé dans l'instant, contraint de ramper au sol comme un vermisseau. Mais pas Samael. Le démon serait seulement pris de nausée et aurait probablement une intense envie de vomir. Sa mission était accomplie, et il ne l'oubliait pas. C'est pourquoi il ne le tuerait pas pour son insolence et son étonnante façon de lui tenir tête, se relevant sans qu'aucun ordre n'ait été donné. Il avait une chance incroyable de posséder ses talents martiaux, car c'étaient ceux ci qui lui sauvaient la vie jusqu'ici, contrairement à son extraordinaire négligence quant à ses paroles.

- Disparais.

_________________
Wake up and face me.
Don’t play dead cause maybe,
Someday I’ll walk away and say :
Maybe you’re better off this way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/belzebuth-t12.htm
Samael

avatar

Messages : 17

MessageSujet: Re: Dead as dead can be {Featuring Samael only}   Ven 7 Déc - 7:04

Samael se sentit idiot tout d’un coup, après tout il n’y avait que la Dame des péchés qui pouvais se permettre ce genre de chose avec son altesse. Maintenant que sa période de détente lui a été enlevé il ne pourra point se reposer de ces trois ans d’investigations. L’ange déchu ne chercha pas à protester pour ne pas aggraver son cas, il baissa la tête et se courba légèrement.

« Si tel est votre désir » Lui répondit-il.

Se dirigeant vers la sortie de la chambre, Samael ne songeait plus qu’a assouvir se a quoi il aspirait depuis quelques années, « retrouver les bras d’une succube et goûter aux plaisirs de la chair ». Le Néphélim ne se retourna pas il savait qu’il s’en était tiré sans aucun châtiment ou autre, se devait être dû au fait que Belzebuth avait encore besoin de lui.
Samael à toujours été traiter comme un objet et aux yeux de son maîtres il n’était pas autre chose qu’une machine à tuer à qui il envoi faire la sale besogne. Il sortit de l’antre de Belzebuth le claquement de la porte grondant dans le corridor menant à celle-ci.


*A quoi pense-t-il ? Je ne lui ai posé qu’une simple question. *

Diverses questions commencèrent à se bousculer dans ses pensées, mais elle ne trouveront jamais de réponse, car tout comme le dicton le dit les voix du démon sont impénétrable.

Samael s'en alla sans demander son reste et partie en quête d'une nuit de plaisir et de débauche.


[==>Temple Rouge]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/samael-t13.htm
Belzébuth

avatar

Messages : 86

MessageSujet: Re: Dead as dead can be {Featuring Samael only}   Ven 7 Déc - 7:32

Son vassal était un démon intelligent. Il avait tenté une demande, et avait directement accepté l'inutilité de son attitude. Il connaissait bien son maître et avait depuis longtemps compris son fonctionnement. Cela dit, il ne tarderait certainement pas à être mis au courant de ce qui deviendrait peut-être un évènement majeur de l'histoire de l'Enfer. Ce qu'il avait tenu entre les mains tout le long de son voyage, il ne s'en doutait pas. Il ne savait rien de ce que pensait Belzébuth, et continuerait de se poser des questions. Pour le moment du moins. L'Empereur laissa donc partir le chef des néphélims sans plus de cérémonies, et fit se refermer la porte d'un regard, avant de se tourner vers la cheminée. Il repensa au contenu du coffret dont il était le seul à connaitre l'existence, tout en s'avançant à pas de loup vers le feu crépitant, puis s'assit en tailleurs devant les flammes, laissant la chaleur le pénétrer et l'apaiser. En lui brulait tant de haine que la brulure du feu en était devenue douce et fraiche. Il ferma les yeux, et laissa aller sa réflexion au delà de ce que peut imaginer l'humain. Et, après quelques heures, il s'endormit ainsi.

{ Fin de topic }

_________________
Wake up and face me.
Don’t play dead cause maybe,
Someday I’ll walk away and say :
Maybe you’re better off this way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/belzebuth-t12.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dead as dead can be {Featuring Samael only}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dead as dead can be {Featuring Samael only}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Escape of the living-dead
» 1x03 - The Unquiet Dead (Des morts inassouvies)
» I Sell The Dead
» Dead Heads
» War Of The Dead

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Théâtre des Vampires :: ♣ Palais Infernal ♣ :: Deuxième étage :: L'antre de Belzébuth-
Sauter vers: