FORUM RPG SUR LE THEME DES VAMPIRES - POUR JOUEURS MAJEURS ET AVERTIS
Version #01 :: Ambrelune, la Cité Souterraine


 

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Belzébuth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Belzébuth

avatar

Messages : 86

MessageSujet: Belzébuth   Lun 3 Déc - 7:43

NOM : Belzébuth
SEXE : Mâle
AGE : Dix mille ans réels, ving cinq ans en apparence
RACE : Premier démon
RANG : Empereur de l'Enfer


SIGNE PARTICULIER : Dans sa voix semble résonner un écho étrange, presque inaudible.
STYLE VESTIMENTAIRE : Aucun style défini
METHODE DE COMBAT : Force pure
EQUIPEMENT : Tout ce qui se trouve dans son palais est à sa disposition.
ARME(S) : Inutiles
RELATIONS : Belzébuth n'a absolument aucun ami. Au mieux, il entretient de bonnes relations avec ses sous fifres.


DESCRIPTION PHYSIQUE : Belzébuth possède plusieurs formes dont il contrôle les apparitions à sa convenances. Mais celle qu'il utilise principalement se rapproche beaucoup de ce que pourrait être un humain s'il était parfait. Le plus souvent, il est vu sous les traits d'un métisse à la peau blanche et aux yeux bridés. Il a tendance à arborer une chevelure d'ébène, longue et aux reflets bruns foncés, tombant devant ses yeux et sur ses épaules, descendant jusqu'en bas de son dos. Son corps est pour ainsi dire forgé dans le marbre, et chacun de ses muscles possède la solidité de la pierre. Seule sa peau reste tendre et permet de le différencier d'une statue au toucher. Tracé par Eve lors de sa naissance, celui-ci reflète simplement le génie qui l'habita et n'a aucun défaut à admettre même à l'œil le plus averti. Sa carrure est impressionnante du fait de cette musculature unique, mais aussi grâce à sa taille, digne de celle d'un basketteur américain. Du haut de ces un mètre quatre vingts quinze, l'Empereur surplombe la plupart des membres de sa cour infernale.

Ses épaules semblent avoir été moulés par le plus inspiré des artistes sculpteurs, tout comme le reste de son dos, ses biceps et son buste. Afin de le mettre en valeur, son corps de satin est couvert à de nombreux endroits par des tatouages démoniaques et autres piercing d'argent pur. Son visage, porté par un cou que s'arrachent ses courtisanes, est aussi beau qu'inquiétant. Ses moues les plus démonstratives d'une illusoire gentillesse restant de sombres sourires en coin dépréciateurs et glacés. Ses sourcils noirs et fins se lèvent parfois avec scepticisme au dessus de ses yeux bridés, entourés d'un halo ténébreux totalement naturel. Ses pupilles noires et détestables regardent ce qui l'entoure avec la plus parfaite froideur, et glacent le sang de ceux qui osent l'ennuyer, ou pire. Et pourtant, une douceur mystique semble émaner de cet être violent incarnant le mal à son état quasi pur. Ces lèvres pulpeuses qu'il humidifie parfois du bout de sa langue doivent aider à cet effet d'optique surement aussi faux que son apparence.


DESCRIPTION CARACTÈRE : Belzébuth, s'il a eu de rares coups de sang dans sa jeunesse, semble à présent absolument impossible à énerver. Toute sa puissance semble condensée en lui comme dans un coffre fort à l'épreuve du temps et des coups. Il possède une étonnante capacité à relativiser immédiatement la plus apocalyptique des mauvaises nouvelles. Pour autant, personne ne peut se targuer de l'avoir vu sourire franchement. Ses mots sont définitivement teintés par son sadisme et son légendaire cynisme. Pourtant, si la gentillesse lui est inconnue, sa diplomatie est venue à bout des pires tyrans. Il manie la rhétorique avec un charisme et un calme impressionnant, même face aux chefs de guerre les plus nerveux et sanglants. S'il se contre fout totalement de l'avenir de ceux qui l'entourent, de leur souffrance et de leurs faiblesses, ce démon à l'âme noire comme l'ébène sait se montrer magnanime et laisser vivre un valet ayant failli à son devoir. Par contre, face à lui, la seconde chance prend des airs d'utopie fantaisiste. Un faux pas est pardonnable, deux sont fatals. Et nul démon, supérieur ou inférieur, nul incube ou succube n'a jusqu'à présent su le rendre plus magnanime que cela. Il répondrait qu'il l'est déjà au delà de l'imaginable.

Si sa façon de commander à l'Enfer peut paraitre radicale, sa façon d'être dans l'intimité semble par contre plus agréable. Il est en effet un enfant surdoué, pourvu dès la naissance d'une capacité à assimiler et à appréhender son univers comme nul autre ne le peut. Son intelligence, sa rapidité d'adaptation et sa capacité à apprendre sont tout simplement phénoménales. Ce qui fait de lui un interlocuteur à la conversation désespérément intarissable. Il semble avoir tout lu et tout vu. Nul sentiment humain ou inhumain ne lui est inconnu, et sa façon de les expliquer ferait pâlir Freud, Jung et leurs collègues penseurs les plus prestigieux. Noble, il n'est absolument pas maniéré. Seul ou face à ses sujets, il adopte dans tous les cas une attitude nonchalante, et pourtant inexplicablement majestueuse. Ses paroles sont toujours envoyés avec la confiance qui le caractérise, et ne trouvent de réponse que par la positive ou la mort. Nombreux furent les conseillers qui s'opposèrent à lui et à ses décisions. Tous moururent dans les plus horribles souffrances. Car en effet, Belzébuth n'est pas un Empereur à qui l'ont fait la leçon comme à un jeune roi. Son expérience est à nulle autre pareille. Et son intelligence diabolique ne laisse aucune chance à ses opposants, même les plus tenaces.

Il ne fait confiance à personne. Au mieux, il accorde les tâches les plus difficiles aux experts les plus avertis. Mais sa confiance, il ne la donne pas. Ni son amitié, d'ailleurs. Son cœur semble scellé en lui comme un trésor dans les tréfonds insaisissables du néant. Il est la force pure n'ayant besoin de rien. Et son œil reflète son extrême solitude assumée. Certains le croient fou, d'autres schizophrène. Il est vrai que ses dire ne sont pas toujours clairs à la première écoute, et qu'il ne répète jamais une seconde fois... Il a cependant plusieurs plaisirs qui par la même occasion lui permettent une vie sociale minime. Lorsque l'Empereur en a assez de rester seul dans sa chambre immense, où lui seul sait la façon dont il s'occupe, il se promène dans les couloirs de son gigantesque palais, dans ses jardins et dans les passages secrets menant à bien des lieux connus de lui seul, en dehors de Satan. Il apprécie également la compagnie de ses courtisanes, qu'il honore de longues heures de sa présence, et parfois des journées et des nuits entières. Son calme olympien le rend particulièrement angoissant, ou au contraire très rassurant, selon la manière dont on le perçoit, et ces nombreuses femmes, en dehors de leur divines beautés, furent choisies pour leur capacité à ne pas être trop effrayées par sa personne.

Belzébuth aime également les guerres, qui se font rares à notre époque, l'Enfer ayant été récemment unifié après un massacre digne des textes bibliques les plus sanglants. Pour palier à cette absence exécrable de violence, il aime organiser des tueries planifiées méthodiquement à l'avance entre l'Opale et ses néphélims, qu'il envoie parfois à une mort certaine pour son bon plaisir. Mais que lui importe la perte de quelques soldats, s'il peut assister à une hécatombe magnifique ? Il est aussi très attachés aux plaisir simples que sont la lecture et la musique, le dessin et le maniement de l'épée. Mais s'il en a déjà été heureux à en rire, ce fut dans l'intimité. Car aucun de ses valets, aussi proches de lui soient-ils, ne l'ont déjà entendu mugir un son autre qu'un grognement amusé et détestablement inhumain. D'ailleurs, personne ne l'a jamais vu laisser échapper la moindre larme en dix mille ans. Il est donc, par définition, le démon à l'âme la plus intensément noircie de tous les temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/belzebuth-t12.htm
 
Belzébuth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Belzébuth, le chat de ruelle
» petite présentation....
» Pour faire plaisir à Belzébuth :-)
» Manila HD Loader 0.2
» Hécate et Belzébuth - Sécheresse L. et Melchior-Durand S.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Théâtre des Vampires :: Et ainsi naquit le Fléau... :: ● L'opuscule :: Les âmes-
Sauter vers: