FORUM RPG SUR LE THEME DES VAMPIRES - POUR JOUEURS MAJEURS ET AVERTIS
Version #01 :: Ambrelune, la Cité Souterraine


 

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jeu du chat et de la souris (Pour Zarahod)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosario

avatar

Messages : 84

Personnage
Race:
Âge:

MessageSujet: Le jeu du chat et de la souris (Pour Zarahod)   Ven 25 Avr - 0:09

Rosario ne savait plus quoi faire de sa peau. Il allait et venait dans le palais, dans le petit quartier, n'ayant aucune autre tâche à effectuée. Sa maîtresse avait disparue, sans lui donner de quelconques instructions et il errait, se demandant si sa vie était en danger. Il aurait été tenté d'aller à la bibliothèque, peut-être en espérant que Perlaë y soit également, mais il en doutait beaucoup. Pour ne pas se faire plus de mal en rescacent ses doux souvenirs, Rosario avait continué son chemin. Il était maintenant dans les couloirs, s'attardant sur une peintures ou ne s'occupant de rien d'autre que de mettre un pied devant l'autre.

Perlaë... cette jeune demoiselle ne voulait plus quitter ses pensées. Depuis le moment de leur rencontre, il voyait son visage d'ange partout, entendait sa voix et percevait le son de son pas légé. Il n'en pouvait plus. Il ne voulait plus y penser. Il voulait la laisser partir de sa vie, comme ell partait d'Esod. Il ne voulait pas se faire du mal et compromettre sa fuite si quelqu'un venait à apprendre leur récente amitié... surtout son effroyable maître. Même si le jeune serviteur écrivait ses rêves et souhaits dans son cahier, jamais des heures d'écriture suffirait pour apaiser le sentiment qu'il éprouvait envers Perlaë. Il aurait voulu crié son mal, mais il gardait la bouche fermée, retenant ses cris, ses appels.

Soudain, des bruits brisèrent le silence du couloir qu'arpentait Rosario. Il releva vivement la tête et vit une ombre se profiler sur le mur en face de lui. Doucement il arrêta de marcher et écouta, essayant de deviner l'identité de la personne qui venait visiblement à sa rencontre. Un sifflement familié lui donna un long frisson. Son coeur accéléra dans sa poitrine et il fit de grand efforts pour rester le plus calme et naturel possible. S'arrêtant complètement, il se mit face et baissa respectueusement la tête, comme le faisait tous les serviteurs a l'approche d'un démon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/rosario-t16.htm#35
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jeu du chat et de la souris (Pour Zarahod)   Dim 27 Avr - 0:40

*


Dernière édition par Zarahod le Ven 31 Juil - 17:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rosario

avatar

Messages : 84

Personnage
Race:
Âge:

MessageSujet: Re: Le jeu du chat et de la souris (Pour Zarahod)   Mar 29 Avr - 5:35

[HRP: J'espère que la longueur de mes posts ne te gênent pas trop... ^^''' Et de plus, j'adore ta manière d'écrire, cette façon poétique de jouer un personnage. Chapeau. Smile]

Rosario ne voyait pas le démon-serpent qui était, visiblement, toujours près de lui, mais il savait qu'il préparait un mauvais coup. Il empestait le pouvoir et la maîtrise de soi. Le jeune esclave de la Dame des Péchés n'avait jamais aimé être en présence de ce démon, en particulier. Non pas qu'un démon soit plus plaisant qu'un autre, mais celui-là, avec son maudit serpent d'albâtre, lui donnait fréquemment des frissons. Peut-être avait-il appris pour son esclave récalcitrante? L'adolescent resta dans sa position de soumission, attendant patiemment que son indésirable compagnon s'en aille. Mais il restait là, regardant le mur et ses belles fresques, étirant le supplice de l'humain. Puis, il ouvrit sa bouche perfide pour dire cette phrase, emplit de dédain et de moquerie :

- Les humains seraient-ils faits d’airain ?

Que répondre à une personne qui voulait à tout prix vous rabaisser? Qui, dans le moindre de vos gestes, dans chacune de vos paroles, cherchent la faille qui lui permette de vous mettre à sa merci, de vous rendre aussi impuissant qu'un insecte. Pour qu'il puisse vous écraser de toute sa supériorité, avec ce sourire sadique de contentement. Après un court temps de réflexion, Rosario décida de relever lentement ses yeux pour rencontrer finalement ceux du démon. Juste ainsi, il faisait peur à voir. De plus, avec la semi pénombre qui régnait dans les couloirs du palais où ils se trouvaient, ses expressions le rendait encore plus cruel. Le jeune esclave dit alors :

- Non monseigneur. Mais je me disais que vous n'auriez pas accepté que je parte ainsi, sans repsect pour votre statut.

Une excuse assez pitoyable, Rosario en avait bien conscience. Mais en ce moment, il n'avait pas la tête à trouver une réponse qui aurait pu satisfaire le démon. Il devinait assez bien que ce dernier n'était pas d'une humeur conciliante et que, quoi qu'il aie pu dire, Zarahod allait tout de même s'en prendre à lui. De toute évidence, ce n'était pas sa journée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/rosario-t16.htm#35
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jeu du chat et de la souris (Pour Zarahod)   Mar 29 Avr - 20:00

*


Dernière édition par Zarahod le Ven 31 Juil - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rosario

avatar

Messages : 84

Personnage
Race:
Âge:

MessageSujet: Re: Le jeu du chat et de la souris (Pour Zarahod)   Jeu 1 Mai - 5:00

Rosario ne savait plus quoi faire ni quoi dire. Ce démon savait comment rendre quiconque à son contact impuissant et sans ressource. C'était comme si les petites lanternes qui dispensaient leur faible lumière s'éteignait une à une, ne laissant luire dans l'obscurités des couloirs du palais le sourire sadique du démon-serpent. Le jeune esclave, sans défenses, avait des milliers de frissons qui parcouraient sa colonne vertébrale, lui procurant la sensation qu'il était dans une baignoire d'eau glacée. Ses cheveux de feu tombant sur ses éapules, collaient au niveau de son front, cachant ainsi partiellement son oeil gauche. Il était comme pétrifié, ne voulant faire aucun mouvement qui aurait pu laisser au démon le loisir de le mordre de ses crocs reptiliens.

- Les humains sont si faibles d’esprit que cela en devient navrant. N’as-tu jamais songé que ta seule présence pouvait m’importuner ? Mais une question m’agite. Pourquoi, diable, viens-tu hanter ces couloirs, dépourvu de maître et de sécurité ? Une mauvaise rencontre est si vite arrivée !...

Rosario aurait eu l'envie immédiate de prendre ses jambes à son cou, de courir comme un bambin appeuré, un garçon anxieux de savoir où est passé sa mère. L'adolescent androgyne se forca, non sans difficulté, à regarder Zarahod au lieu de pencher sa tête pour masqué son visage.

-Je n'en sais rien.. peut-être quelque chose à faire... et vous, seigneur Zarahod? Cherchiez-vous quelqu'un en particulier? Un oiseau envolé peut-être?

Un mince sourire vint se dessiner sur le visage de porcelaine du jeune esclave. Serait-ce de l'arrogance qu'il venait de démontrer? Non certainement pas... Rosario n'aurait jamais osé se perdre dans les arts de la supercheries, du pouvoir et de la supériorité. D'autres en avait déjà la maîtrise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/rosario-t16.htm#35
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jeu du chat et de la souris (Pour Zarahod)   Sam 3 Mai - 18:21

*


Dernière édition par Zarahod le Ven 31 Juil - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rosario

avatar

Messages : 84

Personnage
Race:
Âge:

MessageSujet: Re: Le jeu du chat et de la souris (Pour Zarahod)   Sam 3 Mai - 22:53

A peine Rosario avait prononcée cette phrase qu'il la regrettait aussitôt. Ne venait-il pas de trahir sa douce Perlaë? Sa seule et unique amie? C'était de la faute du démon, cela était évident. Zarahod l'avait piégé, il n'y avait là aucun doute. Reste que, le jeune esclave s'en voulait d'avoir commencer ce jeu dangereux. Celui qui gagnera une joute verbale a peine débuter. Rosario serra les poings, rageur : il ne devait en aucun cas laisser passer des informations sur l'esclave du démon serpent. Comme il l'avait dit à Perlaë, la torture ne l'effrayait pas beaucoup. Il saurait résister. Les humains sont ainsi : rempli de bonne volonté, mais ayant un instinct de survie plus développé. Rosario écouta les paroles mieilleuse de Zarahod et répondit à sa suite, sur une note de prudence :

- Je n'en connais aucun. J'ai seulement cru comprendre que vous attendiez quelqu'un qui tardait à vous revenir.

L'androgyne se tut, ne voulant pas se compromettre encore plus. Il savait que sa précaire sécurité, dû à son appartenance avec Dame Azazel, était mise en grand danger depuis la disparition de cette dernière. Sire Zarahod peut, s'il le désirait, faire de lui ce que bon lui semble et, conaissant son caractère, Rosario pouvait compter ses jours, voir ses heures à vivre dans cet enfer. Le jeune homme essaya de trouver une échappatoire à ce cul-de-sac. Il ne pouvait certes pas s'enfuir en courant, le démon ayant tôt fait de le rattraper, ainsi que sin ignoble serpent. Et les conséquences n'en seraient que plus désastreuses encore. Il ne pouvait non plus le provoqué dans un combat, il ne savait point se battre. Alors il essaya la dernière solution qui lui venait à l'esprit :

- Dites-moi, sire Zarahod, sauriez-vous où je pourrais trouver ma maîtresse? Elle a disparût sans me dire où la rejoindre...

Le ton n'était pas très sûr, mais la diversion peut-être efficace. Rosario ne voulait pas s'étancher sur le sujet de la belle demoiselle que le démon et lui connaissait. Il ne pourra jamais se le pardonner si Perlaë venait à être rattraper par son effroyable maître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/rosario-t16.htm#35
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jeu du chat et de la souris (Pour Zarahod)   Lun 12 Mai - 16:15

*


Dernière édition par Zarahod le Ven 31 Juil - 17:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rosario

avatar

Messages : 84

Personnage
Race:
Âge:

MessageSujet: Re: Le jeu du chat et de la souris (Pour Zarahod)   Sam 7 Fév - 18:29

Rosario ne pu s'empêcher de frémir face à menace de torture de Zarahod, ce vil serpent qui voulait du mal au bel oiseau dont le coeur de l'esclave s'était épris. Un sentiment bien humain, et totalement interdit dans cet univers de sang et de pouvoir, que sir Zarahod ne tarderait pas à perçevvoir (s'il ne l'avait pas déjà fait) et à châtier. Mais que faire?! Rosario savait pertinnement que sa maîtresse, la Dame Azazel, n'avait cure de ses pensées et sentiments. Si elle apprenait que le démon-serpent lui avait infligé un mauvais traitement, si grave soit-il, elle serait tout au plus contrariée de la mauvaise conduite de Rosario et comme punition, lui infligerais le double de la torture. Que faire?! Partir en courant ne servirait à rien : Zarahod était un démon, lui un pathétique humain. Il courait sûrement plus vite, avait des pouvoirs qui lui étaient inconnus et, comme atout non négligeable, son serpent jaune et perfide qui le suivait partout. Non, la fuite était à exclure. L'attaquer non plus, Rosario mettrait inutilement sa vie en danger. Peut-être même la perdrait-il, au final. Lui dire la vérité? Bien qu'il ne sache pas où était exactement Perlaë, Rosario obtenait des informations que le maitre démoniaque de la jeune femme voudrait entendre. Mais sa vie valait-il vraiment la peine contre une esclave qu'il ne reverrait plus jamais? Si l'androgyne se sacrifiait pour elle, ne le saurait-elle pas après plusieurs années ? L'idée de la trahir, ne serait-ce qu'une mince partie, le rebutait, le révoltait même. Mais, d'un autre côté... Qu'aurait-elle fait, elle? Si les rôles avaient été inversés, l'aurait-elle dénoncé, trahi sans scrupule? Au souvenir de leur rencontre, Rosario sut que oui. Si Zarahod, ou Azazel dans la situation inverse, avait proposé la liberté de l'esclave en échange de la livraison de l'autre, Perlaë ne se serait pas gêner. Enfin, il le croyait...

Avec un soupir non dissimulé (à quoi bon!), Rosario prit lentement la parole :

- Je ne sais pas où elle est, sire Zarahod, croyez-moi. Mais, à notre dernière rencontre, elle m'a dit qu'elle voulait s'enfuir d'ici, par n'importe quel moyen. D'après, à cette heure, elle a sûrement réussis à sortir du château. Elle est soit quelque part en ville, à se cacher, où ailleurs.. Je n'en sais pas plus.

Tout de suite, une pointe acérée vint lui briser le coeur. Comment avait-il pu?! Il se sentir fondre de honte, de colère, de tristesse... d'amour. Perlaë, son bel oiseau blanc, ne lui pardonnerais jamais. Rosario devait se rassénérer. Perlaë ne devait être rien pour lui. Elle n'était qu'une autre esclave, pas plus importante que lui-même, gardant un rêve interdit, impossible et elle le savait bien. Il se devait de dire ses informations à Zarahod, sinon, s'en était fini de lui. Rosario ne voulait pas mourir. Du moins, pas maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f3/rosario-t16.htm#35
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jeu du chat et de la souris (Pour Zarahod)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jeu du chat et de la souris (Pour Zarahod)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Jeu du Chat et de la Souris 2
» Le jeu du chat et de la souris [Setona Mizushiro]
» [Patterson, James] Alex Cross - Tome 4: Au chat et à la souris
» Le Jeu du chat et de la souris (mangas)
» souris pour dent de lait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Théâtre des Vampires :: ♣ Palais Infernal ♣ :: Les couloirs-
Sauter vers: