FORUM RPG SUR LE THEME DES VAMPIRES - POUR JOUEURS MAJEURS ET AVERTIS
Version #01 :: Ambrelune, la Cité Souterraine


 

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cynapium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cynapium

avatar

Messages : 5

Personnage
Race:
Âge:

MessageSujet: Cynapium   Jeu 24 Avr - 14:00

[ J'ai eu un énorme doute... Je ne savais pas où il fallait poster la présentation. Milles excuses. xD Alors à tout hasard, j'ai suivi l'exemple de Fallen et l'ai mise ici. Comme ça, si j'ai fait une bêtise, je ne serai pas la seule. *rire* ]

NOM :

PRENOM : Cynapium (que les gens s’amusent à contracter en Cyn ou en Sin par dérision tandis que certains, un peu plus érudits, s’amusent à l’appeler par ses synonymes tels qu’Aethuse ou Ciguë)

SEXE : Féminin

AGE : Cynapium est ce qu’on pourrait appeler une nouvelle née chez les démons. Car avec à peine 10 printemps derrière elle, elle fait pâle figure face à ses congénères plus expérimentés et plus âgés.

RACE : Démon Inférieur

RANG : Démon Inférieur, je suppose… ? Puisqu'elle n'a pas aucun rôle défini en Esod à dire vrai.

SIGNE PARTICULIER : Nenni.

STYLE VESTIMENTAIRE : Oubliez les robes affolantes des démones et les atours clinquants qu’elles affichent comme pour mieux masquer leur manque d’originalité, c’est dans la sobriété que s’habille Cynapium.

METHODE DE COMBAT : Cynapium ne combat pas. Elle envoie les autres en première ligne et s’enfuit par la petite porte. Mieux vaut être un serpent en vie qu’un lion mort.

EQUIPEMENT : Peluche, poupée ou marionnette, il est rare de croiser la jouvencelle les bras vides. Mais à part ça, le contenu de ses poches reste aussi changeant qu’hétéroclite.

ARME(S) : Aucune, à part ses dents de gamine.

RELATIONS : Cynapium ne s’arrête pas à la barrière des races. Certes, il est vrai qu’elle ne s’entend pas avec les trois quarts de ses congénères (pour ne pas dire presque tous). Mais c’est plus de leur fait que du sien. S’ils n’étaient pas tellement obnubilés par ce rôle de « grand méchant mordeur d’orteils d’enfants pas sages », elle n’aurait pas besoin de leur claquer la porte au nez pour rendre l’air respirable.

HABITAT : C’est une porte. Avec. Un. Ruban. Blanc. Sur. La. Poignée.
Alors forcément, ça vous donne envie de rire, de vous moquer. Croyez-moi sur parole, vous rirez moins une fois à l’intérieur. En tous cas, vous trouverez ça moins amusant.
Parce qu’en entrant, ce n’est pas une paire d’yeux qui se pose sur votre personne. C’est plutôt plusieurs dizaines de paires d’yeux. Il y en a de toutes les couleurs. Des plus simples qui sont tous noirs jusqu’à la paire vairon de Belladone qui trône sur une étagère au dessus du lit à baldaquin blanc. Ca ressemblerait à une chambre de princesse froufroutante s’il y n’avait pas une armée de peluches, marionnettes et poupées pour vous suivre du regard du haut de leurs meubles trop blancs. Et soudain, la gamine qui joue à prendre le thé se tourne vers vous, sourire aux lèvres…

DESCRIPTION PHYSIQUE : Son apparence annonce fidèlement son âge. Ni plus, ni moins. Alors comme la gamine de dix ans qu’elle est, elle est aussi plate qu’une limande, n’a pas la sensualité d’une femme et ne ressemble ni de près, ni même de loin à une quelconque incarnation de la Luxure.

A dire vrai, Cynapium a plutôt le physique d’une de ses compagnes de porcelaine dont l’androgynie n’est trahie que par leur abondante chevelure. La sienne est blonde, véritable cape d’or qui la couvre jusque aux reins en de légères ondulations. Et sous les boucles flavescentes qui ratent pas une occasion de venir cacher le visage juvénile, une bouche rose qui s’incurvera en un sourire délicat. Sucrerie au goût changeant. Doux, sucré, acide, amer ou même franchement âcre. La petite en a une panoplie, elle les collectionne comme une gamine accumulerait les gâteaux pour les offrir aux autres. Ne vous pressez pas, vous aurez tous le vôtre. Mais le goût ne vous plaira peut-être pas. Et dernière précision : la maison rembourse rarement en cas d’insatisfaction. On ne fait pas dans le service après-vente.

Certains la disent séraphine à cause de la douceur de ses traits, et ils n’auraient pas totalement tord si le bleu de son regard n’était pas teinté de ce gris perlé qui vient parfois déranger la sage perfection d’un ciel de printemps. Car finalement, Cynapium reste démone, n’est-ce pas ?

DESCRIPTION CARACTÈRE : L’inconstance de l’enfance a marqué de son sceau le caractère de Cynapium, la rendant changeant et souvent imprévisible. Aussi, soyez conscient qu’il ne s’agit pas de faire un portrait figé de la demoiselle mais d’essayer simplement de dégager quelques traits, de faire une esquisse incomplète qu’il vous faudra compléter par vous-même au fil des rencontres.

Assise dans son coin, occupée à jouer avec quelque marionnette ou nouvelle poupée, Aethuse ne paie pas de mine. Au milieu de tous ces démons puissants et superbes, elle aurait presque l’air d’une gamine qui aurait échoué ici par hasard. Alors vous vous approchez avec l’intention de la tourmenter un peu – parce qu’après tout, vous êtes démon, n’est-ce pas ? Et là, vous n’avez plus qu’à aller vous mordre les doigts. Car du haut de son enfance, elle n’hésitera à vous envoyer paître parce que « voyez-vous, cette peluche à côté qui ne dit rien et ne fait rien : et bien, elle est bien plus intéressante que vous, si semblable aux autres ». Et avec le sourire, s’il vous plaît.

Vous l’aurez compris : la petite ne se laisse pas démonter facilement. Après tout, elle ne serait pas réellement démone si elle n’était pas née avec un orgueil et une confiance en elle, presque codés dans ses gênes. Car démone, elle l’est même si certains en doutent parfois. Vous aussi, vous vous posez des questions, pas vrai ? Elle a l’air d’un ange à vous sourire, la bouche pleine de rires, de comptines et de chansonnettes. Si vous êtes intéressant, elle vous invitera à jouer avec elle et partagera même ses bonbons avec vous. Mais les propos crus, et parfois même vulgaires, que lâche son timbre fluet ne peuvent être ceux d’un ange.

A proprement parler, la fillette n’est pas plus morale qu’elle n’est immorale. Disons amorale. Les notions de Bien et de Mal restent encore très floues, fluctuent selon son bon plaisir. Car le plaisir est une notion essentielle pour Cynapium. Elle pense rarement plus loin que cela et réfléchit peu aux conséquences de ses actes.

SOUVENIRS : Et soudain, la gamine qui joue à prendre le thé se tourne vers vous, sourire aux lèvres. Elle se lève et vient à votre rencontre.

« Vous arrivez juste à temps pour l’histoire ! Venez, nous allions prendre le thé avec Messieurs Métatron et Siefried et Mademoiselle Faust. » s’exclame-t-elle.

Avant d’avoir pu réaliser, vous vous retrouvez face à une tasse de thé fumant et pour convives trois… marionnettes. Leur contrôle a été fixé par quelqu’un afin de les tenir assis correctement sur leurs chaises trop grandes. Ils ont l’air de pendus, la tête ainsi baissée sur leur torse. Mais Cynapium n’a pas l’air d’en être gênée. Elle fait la conversation à l’un, à l’autre. Propose petits gâteaux, sucre et lait pour accompagner le délicat breuvage.

Vous hésitez ? Entre fuir et rester ? Oui, vous êtes curieux aussi… Que fiche cette fillette ici ? Et bien en fait, elle… Oh, attendez l’histoire va commencer.

« Ca commence avec un Monsieur Démon et une Madame Démone. Mais comme nous sommes en Enfer, ils ne se marièrent, ni ne vécurent heureux ensemble jusqu’à la fin des temps (d’autant plus que la fin des temps, c’est pas pour tout de suite). Et d’enfants, ils n’en eurent qu’un seul : Cynapium qu’ils l’appelèrent. Alors Monsieur Démon devint Papa Démon et Madame Démone… resta Madame Démone. Pas que ça à fiche de s’encombrer d’une gamine, dit-elle.

Papa Démon aime… ? Oui, on peut dire ça comme ça. On peut dire qu’il aime sa gamine. Il lui passe beaucoup de caprices après tout. Les peluches, les marionnettes et autres compagnons, c’est lui qui les ramène quand il va faire un petit tour sur Terre (ce qui est souvent parce qu’il aime aussi coucher avec les humaines ou les humains… pour varier un peu les plaisirs). Ainsi donc, Papa Démon aime sa fille mais n’est jamais là : c’est un démon après tout.

Et Cynapium a beau l’aimer, il n’en reste pas moins un peu con à faire comme les autres. Mais bon, elle le trouve amusant, même si les pétasses qui baisent avec lui se sentent toujours obligées de croire que ça lui fait quelque chose de voir Papa courir les femmes. Sang, sexe et débauche, c’est leur Credo, leur sacro-sainte Trinité : tout le monde l’a compris, c’est pas non plus la peine de le hurler sur tous les toits… Comme si ça intéressait quelqu’un.

Pas moi, en tous cas. Je. M’en. Fous. Complètement.
»

Cynapium s’arrête soudain pour boire son thé alors que le silence s’installe dans la pièce. Comment ? Jalouse de ces femmes ? Pas tellement en soi. Oui, ça, on le savait déjà qu’elle nous faisait un complexe d’Electre. La suite de l’histoire ?

« Oh, je vous la raconterai la prochaine fois que nous prendrons le thé. Ce sera follement amusant. » sourit-elle avant de vous présenter l’assiette à gâteaux.

AUTRE(S) :
- Son chat au pelage grège qui la suit comme son ombre. Je vous laisse découvrir par vous-même comment elle l’a baptisé.
- Si quelqu'un veut jouer Papa Démon, le rôle est libre. ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f83/cynapium-t118.htm
Valance

avatar

Messages : 30

Personnage
Race:
Âge:

MessageSujet: Re: Cynapium   Ven 25 Avr - 3:44

Bonjour et bienvenue petite demoiselle.

Je trouve cela un peu curieux de jouer une enfant dans ce monde de débauche, mais ton personnage est sufisement interessant pour que je torde un chouilla mes idées.
De plus sans doutes t'adapteras tu parfaitement au futur scénario et a l'histoire en cours.

Si Ambroisie t'acceptait comme mouflette, l'accepterais tu comme Papa démon? Le duo pourrait être surprenant.

Dans tous les cas, je t'accepte volontier dans le monde "D'Esod".

FICHE VALIDEE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynapium

avatar

Messages : 5

Personnage
Race:
Âge:

MessageSujet: Re: Cynapium   Ven 25 Avr - 10:35

Bonjour bonjour,

Pour le plaisir de se lancer des défis, je pense. ^_^ L'aventure me paraît follement amusante. *s'incline*

Ambroisie comme Papa Démon ?
*fait taire son admiration pour les jumeaux avant de leur sauter à la gorge pour faire un énorme câlin*
Oui, ça m'irait parfaitement. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esod.forum-actif.net/les-ames-f83/cynapium-t118.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cynapium   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cynapium
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Théâtre des Vampires :: Et ainsi naquit le Fléau... :: ● L'opuscule :: Les âmes-
Sauter vers: